Corée du Nord: Washington ne veut pas d'une dénucléarisation «progressive»

NUCLÉAIRE Les dernières négociations de Kim Jong-un et Donald Trump sur le dossier nucléaire se sont soldées en échec

N.M. avec AFP

— 

Le leader nord coréen, Kim Jong-un.
Le leader nord coréen, Kim Jong-un. — Jorge SILVA / AFP / POOL

Les Etats-Unis ne veulent pas d’une dénucléarisation « progressive » de la Corée du Nord, a déclaré lundi l’émissaire américain Stephen Biegun, confirmant que Washington veut un désarmement total en échange d’une levée des sanctions.

Tout en assurant qu’il n’y avait pas de « calendrier artificiel », il a réaffirmé que l’administration de Donald Trump souhaitait aboutir à cette « dénucléarisation définitive et entièrement vérifiée » d’ici « la fin du premier mandat du président », en janvier 2021.

Des négociations houleuses

Fin février dernier, le sommet Trump-Kim au Vietnam s’est conclu sur un échec. C’était la deuxième rencontre des deux leaders. Les deux chefs d’Etat ne sont pas parvenus à trouver un accord sur la dénucléarisation de la Corée du Nord. Les négociations sur les sanctions économiques infligées à la Corée du Nord pour ses activités nucléaires proscrites ont conduit à une impasse.

Pyongyang avait cependant assuré la fin des essais nucléaires mais des images satellites américaines ont montré au début de ce mois de mars que la Corée du Nord avait achevé la construction d’un site de lancement de fusées​. Site qu’elle avait pourtant commencé à démanteler après sa première rencontre avec le chef d’Etat américain.