Twitter: Des actionnaires de Tesla veulent obliger Elon Musk à fermer son compte

OUPS Les investisseurs ne veulent plus que le PDG colporte des informations préjudiciables à Tesla sur le réseau social

20 Minutes avec agence
— 
Elon Musk, le 22 juillet 2018 aux Etats-Unis.
Elon Musk, le 22 juillet 2018 aux Etats-Unis. — Robyn Beck / AFP

Un simple tweet peut-il faire plonger les actions boursières d’une entreprise ? C’est ce que pense un groupe d’investisseurs de la société Tesla, qui a décidé d’attaquer Elon Musk en justice, rapporte Bloomberg ce vendredi. Ils souhaitent bloquer son compte de manière permanente.

Selon eux, le PDG se livrerait à « une utilisation non vérifiée de Twitter » et ferait des « déclarations inexactes » sur l’entreprise sur le réseau social. Le 19 février dernier, Elon Musk a en effet déclaré que Tesla produirait 500.000 voitures en 2019 – soit 100.000 de plus que le chiffre officiellement annoncé.

20 millions de dollars d’amende

Dans la foulée de ce tweet, la Securities and Exchange Commission (SEC), gendarme américain de la Bourse, a accusé le PDG d’avoir violé les termes d’un accord conclu fin septembre 2018, dans lequel il s’engageait àne poster aucun tweet pouvant influer sur le cours de l’action Tesla. Quatre heures plus tard, Elon Musk a corrigé le tir, mentionnant simplement un « taux de production annualisé à la fin de 2019 ».

Mais le mal était fait. Et le groupe d’actionnaires veut sauter sur l’occasion pour museler le PDG. Les déclarations d’Elon Musk sur Twitter lui ont déjà coûté 20 millions de dollars d’amende et la direction du conseil d’administration. Une condamnation qui faisait suite à un tweet où le PDG affirmait vouloir « sortir Tesla des marchés spéculatifs », rappelle Numerama.