Londres: La Française retrouvée morte mercredi est décédée d'étranglement

ROYAUME-UNI Les enquêteurs ont lancé un appel à « toute personne ayant été en contact avec Laureline Garcia-Berteaux ou se rappelant l’avoir vue entre le samedi 2 mars et le mercredi 6 mars 2019 »

20 Minutes avec AFP

— 

La police britannique près de l'endroit où a été retrouvé le corps de la Française Laureline Garcia-Bertaux dans la banlieue de Londres, le 7 mars 2019.
La police britannique près de l'endroit où a été retrouvé le corps de la Française Laureline Garcia-Bertaux dans la banlieue de Londres, le 7 mars 2019. — Luke Dray/Cover Images/SIPA

La Française Laureline Garcia-Berteaux, dont le corps avait été retrouvé mercredi dans le jardin de son logement à Richmond, dans la banlieue londonienne, est morte d’étranglement, a annoncé dimanche la police britannique.

Scotland Yard a expliqué dans un communiqué qu’une autopsie, réalisée samedi dans le cadre de l’enquête pour meurtre ouverte deux jours plus tôt, avait permis de révéler un décès « compatible avec une compression du cou », dans l’attente des résultats des analyses toxicologiques. Les autorités ont dit être « convaincues que la victime est Laureline Garcia-Bertaux, bien que l’identification formelle par la famille n’ait pas eu lieu ».

Les enquêteurs ont lancé un appel à « toute personne ayant été en contact avec Laureline ou se rappelant l’avoir vue entre le samedi 2 mars et le mercredi 6 mars 2019 ». « Laureline était connue des habitants, elle promenait ses deux chiens chaque jour », ont-ils ajouté.

Elle devait rencontrer un homme le dimanche soir avant sa disparition

La disparition de la jeune femme de 34 ans avait été signalée après qu’elle ne se fut pas présentée à son travail lundi, avait précisé la police dans un précédent communiqué. Son corps, enterré de manière « superficielle », avait été découvert mercredi dans le jardin de son logement à Richmond, banlieue cossue du sud-ouest de Londres.

Laureline Garcia-Berteaux travaillait pour l’entreprise de relations publiques Golin. Originaire d’Aix-en-Provence, elle était diplômée de l’école d’art et de design Central St Martins de Londres. Son compte Instagram la présente comme une blogueuse, styliste, designeuse, travaillant également dans le marketing digital et le cinéma.

Son ami et ancien collègue de travail Daniel Hugues, 27 ans, a précisé qu’elle vivait seule avec ses chiens. Il l’a décrite comme une femme « grande », avec « beaucoup de présence. Toujours très chaleureuse, très bavarde », entourée de beaucoup d’amis. Il a déclaré à l’agence de presse britannique Press association qu’elle devait rencontrer un homme le dimanche soir, qu’il a présenté comme un vétérinaire « charismatique ».

La productrice Hester Ruoff, qui avait travaillé avec Laureline Garcia-Bertaux sur plusieurs projets, dont le court-métrage Gerry (2018) avec Joan Collins, a déclaré au quotidien The Daily Telegraph être « absolument anéantie ». Laureline Garcia-Berteaux était une « très proche amie », a-t-elle dit, une femme « incroyablement loyale » avec « beaucoup de charisme et d’esprit ». L’actrice Joan Collins, 85 ans s’est dite « choquée de cette affreuse nouvelle ». « Laureline était passionnée de cinéma. J’ai apprécié notre collaboration et je pensais qu’elle avait un grand avenir ».