Etats-Unis: La belle-fille du père d'Anne Frank rencontre des lycéens qui ont fait le salut nazi

HISTOIRE La belle-fille d'Otto Frank, seule survivante de la famille du père d'Anne, a raconté aux élèves de Californie ce qu'elle avait vécu à Auschwitz

20 Minutes avec AFP

— 

Eva Schloss, la belle-fille du père d'Anne Frank a rencontré, des lycéens californiens qui s'étaient pris en photo en train de faire le salut nazi.
Eva Schloss, la belle-fille du père d'Anne Frank a rencontré, des lycéens californiens qui s'étaient pris en photo en train de faire le salut nazi. — Jae C. Hong/AP/SIPA

Eva Schloss, la belle-fille du père d’Anne Frank, a rencontré jeudi, en privé, des lycéens californiens qui s'étaient pris en photo en train de faire le salut nazi​ à côté d’une croix gammée réalisée avec des gobelets en plastique. La réunion s’est tenue au lycée Newport Harbor, où plusieurs des adolescents figurant sur les photos sont scolarisés.

Alors que les actes antisémites ont augmenté de 58 % entre 2016 et 2017 selon l’Anti-Defamation League, les photos, réalisées au cours d’une fête et diffusées sur les réseaux sociaux, ont créé un tollé aux Etats-Unis. « Ils pensaient juste faire une blague », a expliqué celle qui vit à Londres et était de passage en Californie cette semaine pour s’exprimer lors d’un autre évènement.

Les adolescents se sont excusés platement

« Les gens ne devraient jamais, jamais oublier ce qu’il s’est passé et comment s’est arrivé », a déclaré cette survivante de l’Holocauste âgée de 89 ans, avant de préciser aux journalistes, à la suite de cette entrevue à Newport Beach, que les adolescents s’étaient excusés platement et avaient « appris une leçon de vie ». Eva Schloss toujours : « J’étais stupéfaite qu’en 2019, dans une ville avec des personnes bien éduquées, dans une école à la fine éducation, que de tels évènements puissent encore arriver. »

La belle-fille d’Otto Frank, seule survivante de la famille du père d’Anne, qui s’était remarié en 1953, a expliqué avoir raconté aux élèves de cette ville cossue de Californie ce qu’elle avait vécu à Auschwitz. Comme Anne Frank, dont le journal intime publié après sa mort dans un camp de concentration nazi et qui a marqué des générations de lecteurs, Eva Schloss et sa famille s’étaient cachés aux Pays-Bas après l’invasion allemande. Ils ont été dénoncés et envoyés à Auschwitz. Son père et son frère n’en sont jamais revenus. Sa mère s’est remariée avec le père d’Anne Frank, Otto Frank.