Autriche: Un locataire mis à la porte après avoir sous-loué son logement social sur Airbnb

LOCATION « S’enrichir grâce à des logements bon marché est totalement inacceptable », s’est justifié la municipalité de Salzbourg

20 Minutes avec agences

— 

Alsace: Les locations Airbnb ont fait un bond en avant cet été à Strasbourg et Colmar (Illustration)
Alsace: Les locations Airbnb ont fait un bond en avant cet été à Strasbourg et Colmar (Illustration) — M.Libert/20 Minutes

La ville de Salzbourg (Autriche) a dénoncé une pratique « inacceptable ». Un de ses habitants qui sous-louait une pièce de son logement social sur Airbnb, s’est vu signifier la fin de son bail par la municipalité autrichienne.

Bénéficiaire d’un logement de 44 m2 pour un loyer très avantageux, le locataire, très bien noté sur la plateforme par ailleurs, est soupçonné d’avoir perçu de cette façon jusqu’à 1.700 euros par mois depuis trois ans.

Le premier cas constaté par la ville

« S’enrichir grâce à des logements bon marché est totalement inacceptable », a ainsi estimé dans un communiqué Anja Hagenauer, adjointe au logement de cette ville touristique mondialement réputée pour son Festival d’opéra. La municipalité a précisé avoir été alertée par le voisinage. Elle a souligné que cette infraction est la première constatée dans le parc immobilier qu’elle exploite.

Si les locations via Airbnb font le bonheur des voyageurs qui bénéficient d’une offre d’hébergement étendue, elles sont régulièrement accusées de tendre les marchés immobiliers, de susciter des nuisances et de désavantager les professionnels du tourisme.