Espagne: La police arrête un couple qui séquestrait des personnes âgées dans une «maison de l'horreur»

HORREUR Cinq personnes, sequestrées par le couple, seraient mortes dans des conditions «surprenantes», selon les autorités

20 Minutes avec AFP

— 

La police nationale espagnole à Madrid, le 14 février 2019. (Illustration)
La police nationale espagnole à Madrid, le 14 février 2019. (Illustration) — Manu Fernandez/AP/SIPA

Un couple, soupçonné d’avoir séquestré deux personnes âgées dans une « maison de l’horreur », où elles étaient droguées et nourries via une sonde, a été arrêté dans le sud de l’Espagne, a annoncé la Garde civile, ce jeudi.

Le couple germano-cubain, arrêté par les autorités de Cadix (Andalousie), avait dérobé au total plus de 1,8 million d’euros à des personnes âgées avec lesquelles il avait sympathisé avant d’abuser de leur confiance.

Enfermée et menottée dans une maison pendant plusieurs mois

Dans ce qu’elle a décrit comme une « maison de l’horreur », la Garde civile a retrouvé un Allemand et une Néerlandaise enfermés dans des chambres séparées, drogués et nourris via une sonde nasogastrique. Ils ont tous deux été transportés dans une maison de soins où leur état s’est « amélioré significativement ».

La Garde civile a lancé son enquête après avoir été contactée par la police allemande sur la disparition d’une femme fortunée de 101 ans, Maria Babes. Les forces de l’ordre espagnoles ont retrouvé sa trace dans une maison de retraite, où elle était arrivée en mauvaise santé. Maria Babes a raconté à la Garde civile avoir été approchée par le couple germano-cubain alors qu’elle vivait à Tenerife, aux îles Canaries. La vieille dame les a suivis à Cadix pour qu’ils s’occupent d’elle, puis s’est retrouvée enfermée et menottée dans une maison pendant plusieurs mois.

Quatre personnes « mortes de manière surprenante »

« En octobre, elle avait plus de 162.000 euros à la banque. Et moins de 300 mi-décembre, après l’apparition de ce couple dans sa vie. Sa maison à Tenerife a par ailleurs été vendue (par le couple) sans qu’elle reçoive le moindre euro », a indiqué la Garde civile dans son communiqué. Avant leur arrestation, le couple est allé chercher Maria Babes dans sa maison de soins. Cinq heures plus tard, elle était morte. Le couple a ensuite insisté pour que son corps soit incinéré, empêchant toute autopsie.

Parvenant ensuite à les arrêter, la Garde civile a découvert lors des perquisitions de la maison du couple l’existence d’une autre maison louée à proximité où se trouvaient les deux personnes âgées qui ont pu être sauvées. La Garde civile a aussi identifié quatre autres personnes prises en charge par le couple et « mortes de manière surprenante après qu’il leur eut pris tous leurs fonds ».