VIDEO. Attentats du 13-Novembre: Le djihadiste français Jean-Michel Clain a été tué en Syrie

TERRORISME Il était le frère de Fabien Clain, 41 ans, dont le décès a été confirmé la semaine dernière par le groupe terroriste Daesh

20 Minutes avec AFP

— 

Cérémonie en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015 devant le Bataclan.
Cérémonie en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015 devant le Bataclan. — LAMBERT-POOL/SIPA

Le djihadiste français Jean-Michel Clain, 38 ans, a été tué en Syrie, a indiqué son épouse. Avec son frère Fabien, il avait revendiqué au nom du groupe terroriste Daesh les attentats du 13 novembre 2015 en Ile-de-France.

« Le drone a tué mon beau-frère, et l’obus de mortier a tué mon mari », a déclaré Dorothée Maquere. Avec ses cinq enfants, elle se trouvait dans une zone de rassemblement sous contrôle des forces antidjihadistes, après avoir quitté avec des centaines de personnes la dernière poche de Daesh dans le village de Baghouz, aux confins orientaux de la Syrie.

« Il écrivait des textes de chants »

​Dorothée Maquere ne veut pas retourner en France. N’exprimant aucun regret concernant son ralliement au groupe djihadiste, elle raconte un quotidien marqué par les bombardements sur l’ultime bastion de Daesh, pilonné par les frappes aériennes de la coalition internationale emmenée par Washington.

Fabien Clain, 41 ans, avait été identifié par les enquêteurs français comme celui qui avait enregistré le message audio revendiquant les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, ayant fait 130 morts et des centaines de blessés. Son frère Jean-Michel, 38 ans, a lui été identifié comme l’homme psalmodiant les « anashid », des chants religieux, entendus dans cet enregistrement. Interrogée sur les activités des deux hommes au sein de Daesh, elle répond avec réticence. « Rien de spécial », lâche-t-elle. « Il faisait des chants », finit-elle par dire au sujet de son époux. « Mon beau-frère, il écrivait les textes des chants », ajoute-t-elle.

Plus beaucoup de Français

Elle n’est pas certaine que des Français soient toujours dans le réduit de Daesh. « Il y en a d’autres peut-être, mais il n’y en a plus beaucoup en tout cas ». Selon elle, Hayat Boumedienne, la compagne de l’auteur des attentats de Montrouge, près de Paris, et de l’Hypercacher en janvier 2015, serait morte « ces derniers jours ». « Elle a été tuée, je ne sais pas » quand, dit-elle. « On peut pas vous dire les conditions, les heures, c’était quand, tout s’est précipité ces derniers jours », explique-t-elle. « Elle a bien été tuée en tout cas. »

La coalition anti-Daesh dirigée par les Etats-Unis avait confirmé jeudi la mort du  djihadiste français Fabien Clain. Ces figures du groupe terroriste étaient des piliers de la mouvance de Mohammed Merah, djihadiste ayant tué en 2012 à Toulouse sept personnes, dont trois enfants juifs. Ils ont aussi été proches de la cellule ayant perpétré les attentats de Paris et Bruxelles en 2015-2016.