VIDEO. Sommet Trump-Kim: Pour le président américain, l’audition de Cohen a contribué à l’échec des négociations

CONCLUSIONS Le sommet, qui a commencé mercredi, a tourné court le lendemain, les deux camps se séparant sans publier la déclaration conjointe initialement prévue

20 Minutes avec AFP

— 

President Donald Trump meets North Korean leader Kim Jong Un, Thursday, Feb. 28, 2019, in Hanoi.
President Donald Trump meets North Korean leader Kim Jong Un, Thursday, Feb. 28, 2019, in Hanoi. — EVAN VUCCI/AP/SIPA

Donald Trump a estimé, ce dimanche, que l’échec de son sommet avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, à Hanoï la semaine dernière, était dû à  l’audition publique de son ex-avocat Michael Cohen par une commission d’enquête parlementaire.

Dans une série de tweets, Donald Trump a qualifié Michael Cohen de « menteur et fraudeur ». Il a également dénoncé la décision de la commission d’enquête de la Chambre des représentants, où les Démocrates sont majoritaires, d’organiser l’audition au moment où se tenait le sommet sur le nucléaire nord-coréen au Vietnam.

« Un menteur et un fraudeur »

Le sommet, qui a commencé mercredi​, a tourné court le lendemain, les deux camps se séparant sans publier la déclaration conjointe initialement prévue. Il « faut parfois quitter » les négociations, avait déclaré le locataire de la Maison Blanche, expliquant que les discussions avaient achoppé sur la question des sanctions économiques infligées au Nord du fait de ses programmes nucléaire et balistique interdits.

« Le fait que les Démocrates interrogent lors d’une audience publique un menteur et un fraudeur condamné, en même temps que le très important sommet nucléaire avec la Corée du Nord, est peut-être un nouveau creux de la politique américaine et peut avoir contribué » à l’échec du sommet, a tweeté le président américain. « Du jamais vu quand un président est à l’étranger. La honte ! », a-t-il ajouté.

Pour Michael Cohen, Trump est un « raciste », un « escroc » et un « tricheur »

Radié du barreau, Michael Cohen a été condamné en décembre à trois ans de prison pour parjure devant le Congrès et infraction au code électoral - des délits qu’il dit avoir commis pour protéger Donald Trump - et pour fraude fiscale. Il sera incarcéré le 6 mai.

Lors de son audition, il avait livré un témoignage accablant pour son patron. Le président Trump « est un raciste. C’est un escroc. C’est un tricheur », avait déclaré Michael Cohen.