Abkhazie et Ossétie: le sénat russe pour une reconnaissance

GEORGIE La chambre basse du parlement s'est aussi prononcée ce lundi...

V.Z avec agence

— 

La Douma, chambre basse du Parlement russe, a voté à l'unanimité mercredi en faveur d'un gel de l'application par Moscou du Traité sur les forces conventionnelles en Europe (FCE) signé en 1990 qui limite les armements sur le continent.
La Douma, chambre basse du Parlement russe, a voté à l'unanimité mercredi en faveur d'un gel de l'application par Moscou du Traité sur les forces conventionnelles en Europe (FCE) signé en 1990 qui limite les armements sur le continent. — Alexey Sazonov AFP/archives

Le Conseil de la Fédération, chambre haute du Parlement russe, s'est prononcé ce lundi pour une reconnaissance des républiques séparatistes géorgiennes d'Abkhazie et d'Ossétie du Sud, la décision revenant désormais à l'exécutif russe.

Les sénateurs ont adopté à l'unanimité des parlementaires présents une déclaration appelant le président russe Dmitri Medvedev à reconnaître l'indépendance des deux territoires, lors d'une séance extraordinaire retransmise à la télévision.

La chambre basse soutient le projet de résolution

Plus tôt dans la matinée, le parti pro-Kremlin Russie Unie, largement majoritaire au Parlement,
(chambre basse) s'est prononcé également pour la reconnaissance des deux républiques , a annoncé le chef de la commission des Affaires étrangères à la Douma. Le texte doit être examiné par la Douma à 12h00, heure locale (08h00 GMT) et a toutes les chances d'être approuvé.

«Tuer le droit des nations»


Interviewé par Libération à ce sujet, le président géorgien, Mikhaïl Saakachvili a estimé que l'on essayait «de tuer le droit des nations». «Je crois que c’est une faute grave, une tentative de changer les frontières de l’Europe par la force. Cela va avoir des résultats désastreux, y compris pour la Russie. Je ne crois pas que quelqu’un dans la communauté internationale sera assez irresponsable pour l’accepter», a-t-il affirmé au quotidien.