Russie-Géorgie: Nicolas Sarkozy convoque un sommet européen le 1er septembre

UNION EUROPEENNE A la demande de plusieurs Etats membres, seront examinés «l'avenir des relations» avec Moscou et l'aide à Tbilissi...

Avec agence

— 

L'Union européenne a apporté, vendredi à Bordeaux, son soutien à l'Afrique du Sud dans sa médiation "courageuse" au Zimbabwe, "seule voie possible dans l'immédiat" pour sortir le pays de la crise dans laquelle il est plongé depuis la réélection controversée de Robert Mugabe.
L'Union européenne a apporté, vendredi à Bordeaux, son soutien à l'Afrique du Sud dans sa médiation "courageuse" au Zimbabwe, "seule voie possible dans l'immédiat" pour sortir le pays de la crise dans laquelle il est plongé depuis la réélection controversée de Robert Mugabe. — Patrick Bernard AFP

Nicolas Sarkozy a décidé, à la «demande» de plusieurs pays de l'UE, de convoquer le 1er septembre à Bruxelles un sommet européen consacré notamment à «l'avenir des relations» de l'Union européenne avec la Russie et à l'aide à la Géorgie, a annoncé dimanche l'Elysée.

Cette réunion extraordinaire du Conseil européen se tiendra lundi 1er septembre 2008 à Bruxelles, a annoncé la présidence dans un bref communiqué.

«Cette réunion sera consacrée à la crise en Géorgie, notamment aux suites que l'Union européenne a l'intention de lui donner, en ce qui concerne l'aide à la Géorgie et l'avenir de ses relations avec la Russie», conclut le texte.

>>> La Russie doit-elle être exclue du G8? La question se pose outre-Atlantique

Nicolas Sarkozy avait négocié au début du conflit russo-géorgien un accord de cessez-le-feu en six points, prévoyant notamment le retrait des forces russes sur leurs positions d'avant le conflit.

Mais depuis l'annonce de leur retrait vendredi, les forces russes maintiennent des positions avancées en Géorgie, bien au-delà des républiques séparatistes d'Ossétie du Sud et d'Abkhazie.