Etats-Unis: Les prototypes de mur à la frontière mexicaine détruits pour laisser la place au vrai mur

IMMIGRATION Il faut faire de la place pour le vrai mur voulu par Donald Trump entre son pays et le Mexique

20 Minutes avec agences

— 

L'un des huit prototypes de mur, détruit mercredi 27 février 2019 à la frontière mexicaine.
L'un des huit prototypes de mur, détruit mercredi 27 février 2019 à la frontière mexicaine. — David Maung/EFE/SIPA

Les autorités américaines ont démoli ce mercredi huit prototypes du mur construits à la frontière mexicaine, sur ordre de Donald Trump. Les espaces doivent en effet être dégagés pour laisser la place au nouveau mur souhaité par le président.

Sept pans de mur, installés entre les villes de San Diego et Tijuana, ont été abattus. Seul un, fabriqué en métal, n’a pas pu être détruit. Selon l’administration américaine, les prototypes ont rempli leur fonction de recherche et de test.

Bataille politique autour du mur

Ces prototypes étaient devenus les emblèmes du mur que Donald Trump a promis d’ériger entre les Etats-Unis et le Mexique. Beaucoup de touristes à Tijuana passaient dans le quartier pour les observer.

La volonté de Donald Trump de construire ce mur a récemment généré  le plus long « shutdown » de l’histoire, 35 jours. La Chambre des représentants, à majorité démocrate depuis les élections de mi-mandat en novembre, refuse de financer le mur. Elle a aussi refusé ce mardi la décision de Donald Trump de décréter « l’urgence nationale » pour mener à bien la construction.