Manifestations anti-Bouteflika: Des centaines d'étudiants rassemblés à Alger

ALGERIE Ils se sont réunis à l'université, une zone hors d'accès pour les policiers 

J.-L.D. avec AFP

— 

Manifestation à Alger contre un 5e mandat du président Bouteflika, le 22 février 2019.
Manifestation à Alger contre un 5e mandat du président Bouteflika, le 22 février 2019. — Arslane Bestaoui/SIPA

En annonçant le 10 février sa décision de briguer un cinquième mandat, Abdelaziz Bouteflika, président algérien au pouvoir depuis 1999, a certes mis fin à de longs mois d’incertitude mais a aussi déclenché une contestation d’ampleur nationale, avec une mobilisation inédite et des slogans visant directement le chef de l’Etat et son entourage.

Des centaines d’étudiants protestent ce mardi sur un campus du centre d’Alger, contre les conseils du Premier ministre qui proposait aux mécontents de cette annonce de s’exprimer par les urnes lors de la présidentielle du 18 avril.

« Bouteflika dégage ! »

Pas vraiment convaincus par cette proposition, les manifestants ont crié leurs slogans au sein des universités, une zone où les policiers ne sont pas autorisés à entrer : « Non au cinquième mandat ! », « Bouteflika dégage ! », « Algérie libre et démocratique ».

Les agents de sécurité de l’université ont cadenassé les grilles pour empêcher les étudiants de sortir. « Policiers et étudiants sont des frères », ont également crié les étudiants aux membres des forces de l’ordre.