Brexit: Le Parti travailliste de Jeremy Corbyn favorable à un second référendum

DEUXIEME CHANCE Le principal parti d’opposition au Royaume-Uni veut éviter un Brexit « destructeur »

20 Minutes avec AFP

— 

Jeremy Corbyn, le leader du parti d'opposition Labour, le 19 février 2019.
Jeremy Corbyn, le leader du parti d'opposition Labour, le 19 février 2019. — Luke Dray/Cover Images/SIPA

Au Royaume-Uni, l’idée d’un nouveau référendum semble faire son chemin dans l’opposition. Le Parti travailliste va soutenir un amendement proposant l’organisation d’une seconde consultation citoyenne sur la sortie de l’Union européenne. Son leader Jeremy Corbyn a annoncé ce lundi vouloir éviter le Brexit « destructeur » des conservateurs de Theresa May.

Le Labour va déposer un amendement réclamant le maintien du pays dans une Union douanière avec l’UE après le Brexit. Si cet amendement est rejeté, il prévoit de déposer un autre amendement réclamant un second référendum.

Un vote différé par Theresa May

Plus tôt dans la journée, l’Union européenne a ouvert la porte à un délai supplémentaire pour le Brexit, au-delà de la date limite du 29 mars, estimant qu’il s’agirait d’une solution « rationnelle » face à la crise politique au Royaume-Uni sur les modalités de ce divorce.

Mais la Première ministre britannique estime pouvoir éviter le scénario d’un délai supplémentaire. « J’ai un vrai sentiment, sur la base des réunions que j’ai eues ici et des conversations que j’ai eues ces derniers jours, que nous pouvons parvenir à cet accord », a-t-elle déclaré ce lundi lors d’un sommet UE-Ligue Arabe Charm el-Cheikh.

Provoquant une levée de boucliers au Royaume-Uni, Theresa May a différé dimanche « d’ici au 12 mars » un vote des députés britanniques sur l’accord de Brexit. Elle affirme vouloir se donner plus de temps pour tenter de renégocier le texte avec Bruxelles avant la date butoir actuelle du 29 mars.