Al-Qaïda revendique les récents attentats meurtriers en Algérie

VIOLENCES Il s'agit d'une campagne baptisée «Expédition de la Vengeance»...

V.Z avec agence

— 

Douze employés algériens de la firme d'ingénierie canadienne SNC-Lavalin ont été tués et 15 autres blessés lors d'un attentat à la voiture piégée survenu mercredi en Algérie, a annoncé la compagnie.
Douze employés algériens de la firme d'ingénierie canadienne SNC-Lavalin ont été tués et 15 autres blessés lors d'un attentat à la voiture piégée survenu mercredi en Algérie, a annoncé la compagnie. — AFP

Le groupe Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) a revendiqué, dans un enregistrement sonore, les récents attentats en Algérie qui ont fait plusieurs dizaines de tués, selon la chaîne Al-Jazira ce vendredi. Dernièrement, l'Algérie a subi des embuscades et des attentats suicide dans l'est du pays. Ce mardi, une attaque suicide a fait 43 morts et 45 blessés devant l'école de gendarmerie des Issers, à 60 km à l'est d'Alger, l'attentat le plus meurtrier en Algérie depuis le 11 décembre 2007. Vingt-quatre heures plus tard, deux attentats à la voiture piégée à Bouira, à 120 km au sud-est d'Alger, ont tué au moins 12 personnes. La radio publique algérienne a fait état de 11 morts et 31 blessés alors que le groupe canadien d'ingénierie SNC-Lavalin a confirmé la mort de douze de ses employés algériens.

Une réponse à la mort dans une embuscade d'«un groupe de jeunes moujahidine»

Dans un extrait du document sonore diffusé par Al-Jazira, un porte-parole de l'AQMI a annoncé que ces attentats étaient la réponse à la mort dans une embuscade d'«un groupe de jeunes moujahidine» à Tizi Ouzou en Kabylie (est de l'Algérie). Il s’agit d'une campagne baptisée «Expédition de la Vengeance» qui a pris «fin le 20 chaâbane (mois lunaire)», correspondant au jeudi 21 août.

Les autorités algériennes avaient annoncé avoir tué le 8 août 12 islamistes dans une embuscade, en représailles à une attaque kamikaze contre le commissariat des renseignements généraux de Tizi Ouzou.

Vent de panique, à l’approche du Ramadan

Ces événements surviennent à l’approche du Ramadan (1er septembre), traditionnellement sanglant en Algérie, ce qui provoque un climat de panique au sein de la population. Les islamistes transforment ce moment sacré pour les musulmans en «un mois du martyr et de la rédemption». Une soixantaine de personnes auraien été tuées l’an dernier.