Les troupes américaines hors d'Irak fin 2011?

CONFLIT C'est ce qu'affirme un négociateur irakien à l'issue de négociations entre les deux pays...

Sa. C. avec agence

— 

Les Etats-Unis pourraient commencer à retirer leurs troupes des villes irakiennes dès juin 2009, selon le dernier projet d'accord entre Washington et Bagdad sur le futur statut des forces américaines en Irak, a affirmé jeudi un responsable militaire américain.
Les Etats-Unis pourraient commencer à retirer leurs troupes des villes irakiennes dès juin 2009, selon le dernier projet d'accord entre Washington et Bagdad sur le futur statut des forces américaines en Irak, a affirmé jeudi un responsable militaire américain. — Ali Abbas AFP

Vers la fin de la guerre en Irak? Des négociateurs américains et irakiens étudient en ce moment un texte prévoyant l’issue de la guerre, qui dure depuis plus de cinq ans. Vendredi, ils sont apparus tout proches d’un accord, dit Sofa (Status of Forces Agreement), qui doit déterminer la gestion du conflit après le 31 décembre 2008, date à laquelle le mandat de la force multinationale en Irak, sous lequel opèrent les soldats américains, doit prendre fin.

Dès juin 2009?

Le point essentiel du Sofa est le retrait des troupes américaines d’Irak. L’accord prévoit un retrait total à la fin de 2011, a annoncé vendredi Mohammed al-Haj Hammoud, le chef des négociateurs irakiens. Le texte doit être encore examiné par la présidence collégiale irakienne.

«Il existe toutefois une clause stipulant que le retrait peut avoir lieu avant 2011 et que la présence peut être aussi prolongée après 2011 en fonction de la situation. C'est sur quoi les deux parties se sont mises d'accord», a-t-il ajouté.

Jeudi, un responsable militaire américain avait déclaré, sous couvert d’anonymat, que les Etats-Unis pourraient commencer à retirer leurs troupes des villes irakiennes dès juin 2009, selon l’AFP. A condition que l’accord sur le Sofa soit ratifié par les deux pays. Une première phase de retrait «pourrait intervenir dès le mois de juin, si les conditions le permettent», avait-il précisé.

Les négociations sur la fin de la présence militaire américaine en Irak avaient commencé en février et devaient s'achever fin juillet. La complexité des questions et les divergences, notamment sur un calendrier de retrait des troupes américaines, ont retardé l'écriture du pacte.