Demande de libération anticipée refusée pour Khodorkovski

RUSSIE L'ex-PDG de la compagnie pétrolière russe Ioukos a purgé plus de la moitié de sa peine...

Sa. C.

— 

Le prisonnier le plus célèbre de Russie Mikhaïl Khodorkovski, prenant au mot le nouveau président Dmitri Medvedev sur l'indépendance de la justice, a demandé mercredi sa libération anticipée, après un procès considéré comme largement politique.
Le prisonnier le plus célèbre de Russie Mikhaïl Khodorkovski, prenant au mot le nouveau président Dmitri Medvedev sur l'indépendance de la justice, a demandé mercredi sa libération anticipée, après un procès considéré comme largement politique. — Tatyana Makeyeva AFP/Archives

Mikhaïl Khodorkovski restera emprisonné en Sibérie. Condamné en 2005 à huit années d'emprisonnement pour fraude fiscale sous Vladimir Poutine, l'ex-PDG de la compagnie pétrolière russe Ioukos pensait pouvoir bénéficier d'un traitement plus neutre de la part du nouveau président russe, Dmitri Medvedev. Hélas pour lui, un tribunal de la ville de Tchita en Sibérie a rejeté vendredi sa demande de libération anticipée, près de cinq ans après son arrestation, ont rapporté les agences de presse Interfax et Ria Novosti.

>> Retrouvez notre dossier sur l'affaire Khodorkovski

«Le tribunal a pris la décision de refuser la demande. Ce jugement peut faire l'objet d'un appel dans les 10 jours», a indiqué la juridiction, selon les mêmes sources.

En théorie, Mikhaïl Khodorkovski peut être candidat à une libération anticipée dans la mesure où il a purgé plus de la moitié de sa peine dès octobre 2007.

En juillet dernier, Mikhaïl Khodorkovski avait pris au mot le nouveau président Dmitri Medvedev sur l'indépendance de la justice et avait demandé sa libération anticipée, après un procès considéré comme largement politique. Sa libération semble encore poser un problème au gouvernement russe.