Costa Rica: Une famille de Français aurait réintroduit la rougeole disparue depuis cinq ans dans le pays

QUARANTAINE Le ministère de la Santé costaricain affirme que le virus est rentré dans le pays via une famille de trois Français

C-E.AK

— 

Une femme vaccine une patiente en Colombie en mars 2018 (illustration).
Une femme vaccine une patiente en Colombie en mars 2018 (illustration). — Schneyder Mendoza / AFP

Une famille de trois Français composée d’un couple et d’un enfant de 5 ans a-t-elle introduit la rougeole au Costa Rica ? C’est en tout ce qu’affirme le ministère de la Santé du pays, qui a placé l’ensemble de cette famille en quarantaine. C’est le journal Nacionqui rapporte l’information après une confirmation du ministère de la Santé publique du pays jeudi.

Les parents, âgés de 30 et 35 ans, et leur garçon sont arrivés lundi 18 février dans ce pays d’Amérique latine après un vol de douze heures avec 300 autres passagers. Le ministère de la Santé costaricain affirme dans un communiqué que les trois Français étaient porteurs du virus. La mère ainsi que le petit garçon n’étaient pas du tout vaccinés tandis que le père avait un vaccin non à jour.

Plus de 7.000 cas en Amérique latine

Selon les témoignages des parents aux autorités sanitaires du Costa Rica, plusieurs camarades de classe de leur fils étaient porteurs de la maladie. L’ensemble de la famille va rester en quarantaine pendant au moins sept jours dans un hôpital afin de « protéger la santé publique », affirme le communiqué du ministère de la Santé costaricain.

Des spécialistes tentent de refaire leur parcours afin de vacciner les personnes avec qui elles ont pu être en contact lors de leur séjour dans le pays, notamment dans leur hôtel situé dans la ville de Santa Teresa dans la province de Punterenas, explique Nacion. Ils ont déjà vacciné 26 personnes en contact avec cette famille. La rougeole n’était plus apparue au Costa Rica depuis 2014 à la différence de l’ensemble du continent où 7.000 personnes ont déjà contracté la maladie. Cette dernière a provoqué la mort de 72 personnes, dont une majorité d’enfants ces derniers mois dans le continent.

Bientôt un vaccin contre le paludisme?