Mort de Fabien Clain: «Une part de moi est satisfaite», réagit le père d’une victime du Bataclan

INTERVIEW Père d’une jeune fille tuée lors de l’attentat du Bataclan, Georges Salines réagit pour « 20 Minutes » à la mort annoncée de Fabien Clain

Propos recueillis par V.V.

— 

Le Français Fabien Clain, est celui qui a officiellement revendiqué les attentats du 13 novembre au nom de Daesh.
Le Français Fabien Clain, est celui qui a officiellement revendiqué les attentats du 13 novembre au nom de Daesh. — AFP
  • Fabien Clain aurait été tué dans un bombardement en Syrie, mercredi.
  • Les autorités françaises n’ont pas confirmé cette information pour le moment.
  • Georges Salines, père d’une victime du Bataclan, réagit à cette annonce.

Florence Parly, la ministre des Armées, a bien précisé que l’information n’était pas encore « confirmée », appelant à la « prudence ». Mais selon plusieurs sources concordantes, le djihadiste français Fabien Clain aurait été tué, mercredi, lors d’un bombardement sur Al-Baghouz, dernier bastion de Daesh en Syrie. Père d’une des nombreuses victimes de l’attentat du Bataclan, Georges Salines a accepté de commenter cette information pour 20 Minutes

Comment réagissez-vous aux informations selon lesquelles Fabien Clain aurait été tué mercredi ?

Sa mort n’a pas été officiellement confirmée. Donc, c’est toujours difficile de commenter. Mais disons qu’une part de moi est satisfaite qu’il ait été mis hors d’état de nuire.

Peut-on se satisfaire de la mort de quelqu’un, en dépit de tout ce qu’il a pu commettre ?

Je ne me pose pas la question en ces termes moraux. Je ne me réjouis pas de sa mort. Je hais ce qu’il a fait, je hais ses idées. Mais je ne peux pas haïr un individu. Je me dis qu’il y a toujours une part d’humanité chez n’importe qui. Mais, soyons clairs, je me réjouis qu’il a été mis hors d’état de nuire.

N’auriez-vous pas préféré un procès ?

Évidemment, j’aurais préféré qu’il soit capturé, interrogé et jugé. N’oublions pas qu’il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt européen et qu’il aurait pu fournir des renseignements. Surtout, j’ai le sentiment que les djihadistes tels que lui craignent plus la prison que la mort. Finalement, on répond à leurs souhaits en les tuant.

Selon vous, il aurait pu permettre d’en savoir davantage sur les attentats du 13-Novembre ?

Je pense qu’il n’aurait pas dit grand-chose au sujet des attentats du 13-Novembre. Si l’on en croit la très longue enquête de Mathieu Suc, journaliste à Médiapart, Fabien Clain n’a pas joué de rôle là-dedans. Il n’a été que la « voix » choisie pour revendiquer ces actes en langue française…

Mais comme je le disais tout à l’heure, le parcours des frères Clain aurait pu faire l’objet de plus d’investigations. De leur proximité supposée avec Mohamed Mérah à leur rôle de recruteurs, leur arrestation aurait pu nous en apprendre davantage. Mais je suis bien conscient de la difficulté d’aller arrêter quelqu’un qui se retranche derrière des boucliers humains dans un petit village de Syrie.