Station spatiale internationale: Deux spationautes sont prêts à repartir après un lancement raté

ESPACE Malgré leur échec datant du mois d'octobre, les deux coéquipiers russes et américains veulent retenter leur chance

20 Minutes avec AFP

— 

Christina Hammock Koch, Nick Hague et Alexeï Ovchinin lors d'une conférence de presse mercredi 20 février 2019.
Christina Hammock Koch, Nick Hague et Alexeï Ovchinin lors d'une conférence de presse mercredi 20 février 2019. — STR/Pool/AFP

Rien ne les décourage. Le spationaute Alexeï Ovtchinine et son coéquipier américain Nick Hague se sont dits confiants ce jeudi avant de décoller à nouveau vers la Station spatiale internationale (ISS). Ils avaient pourtant connu un accident le 11 octobre dernier alors qu'ils devaient partir pour une mission de six mois. 

Après le décollage, ils ont été contraints d’atterrir d’urgence, marquant un premier échec dans l’histoire des vols habités de l’ISS. Alexeï Ovtchinine et Nick Hague ont été soumis à une pression de plus de 6 g quand leur capsule a été éjectée, avant de se poser dans les steppes du Kazakhstan, plus de 400 kilomètres à l’est de Baïkonour, où ils ont été récupérés par les services de secours.

Aucun « effet durable » de l’incident

« Je pense que tout ira bien, nous réussirons cette fois-ci, a affirmé Alexeï Ovtchinine, au cours d’une conférence de presse à la Cité des Étoiles, près de Moscou. Nous avons eu des conversations avec des psychologues. Ils ont été rassurés de voir que tout allait bien sur le plan psychologique. » Nick Hague, pour qui cette mission à bord de l’ISS est une première, a assuré n’avoir ressenti aucun « effet durable » de cet accident et a salué la décision de donner une deuxième chance à son équipage.

Le lancement est prévu pour le 14 mars. Pendant leur mission, Nick Hague et Alexeï Ovtchinine vont être accompagnés par l’astronaute américaine Christina Hammock Koch qui ira dans l’espace pour la première fois. En septembre, la station sera inhabituellement habitée par trois équipages, soit neuf spationautes en même temps. « Bien sûr, on sera un peu à l’étroit, mais plus de monde signifie que ce sera plus joyeux et c’est toujours agréable de voir de nouveaux visages », a assuré Alexeï Ovtchinine.

Trois spationautes dont un vétéran de l'espace américain arrivent à l'ISS