La classe politique salue unanimement la mémoire des dix soldats tués

AFGHANISTAN La classe politique a fait part de sa vive émotion après le décès de dix soldats tués en Afghanistan. L'opposition a également réitéré ses critiques sur la présence française dans ce pays et réclame un débat au Parlement, voire un retrait des troupes...

avec AFP

— 

Dix soldats français ont été tués lundi et mardi dans des combats à 50 kilomètres de Kaboul, dans l'assaut au sol le plus meurtrier visant les forces internationales en Afghanistan, alors que les insurgés multiplient les attaques d'envergure à travers l'Afghanistan.
Dix soldats français ont été tués lundi et mardi dans des combats à 50 kilomètres de Kaboul, dans l'assaut au sol le plus meurtrier visant les forces internationales en Afghanistan, alors que les insurgés multiplient les attaques d'envergure à travers l'Afghanistan. — Shah Marai AFP/Archives

La classe politique française dans son ensemble a fait part de sa vive émotion après le décès de dix soldats tués en Afghanistan. L'opposition a également réitéré ses critiques sur la présence française dans ce pays et réclame un débat au Parlement, voire un retrait des troupes.

- Patrick Devedjian (UMP): «il serait hors de propos d'utiliser cet événement pour attiser des polémiques partisanes. (...) A ces hommes qui sont morts ou ont été blessés pour défendre notre liberté, nous nous devons de continuer le combat».

- François Hollande (PS), «exprime sa solidarité avec l'ensemble des militaires français engagés en Afghanistan". Il réclame la convocation urgente des commissions des Affaires étrangères et de la Défense de l'Assemblée nationale et du Sénat».

- François Bayrou (MoDem): «aux victimes et à leurs camarades, il faut rendre l'hommage qui leur est dû en disant: ‘‘honneur et respect’’. Devant des pertes aussi lourdes (...), la question des moyens, des matériels à mettre en oeuvre pour assurer la sécurité des soldats engagés dans des actions de guerre devra être posée".

- Philippe de Villiers (MPF), s'interroge «sur la pertinence des choix effectués récemment par la France, lors du sommet de l'Otan à Bucarest, lorsqu'elle s'est pliée à la demande américaine d'installer, sous commandement américain, un détachement français de haut niveau dans l'une des zones les plus dangereuses du pays».

- Noël Mamère (Verts): «La France doit renoncer à cette aventure et le président de la République convoquer le Parlement de toute urgence pour engager un débat et un vote. Dans le cas contraire, le président de la République et son gouvernement seront comptables de vies perdues devant les Français».

- Le PCF «réitère sa condamnation de cette politique aventureuse et dangereuse qui a enlisé la France en Afghanistan». «La France doit retirer ses troupes d'Afghanistan, renoncer à l'intégration complète dans l'organisation militaire de l'Otan».

- La LCR estime que «la présence militaire française en Afghanistan doit cesser».

- Jean-Marc Ayrault (PS) rend «hommage à nos soldats tués». Il demande que «les commissions compétentes du Parlement soient réunies en urgence pour être informées des circonstances exactes de cette tragédie» et qu'elles puissent mener l'évaluation sur «l'engagement de nos forces armées en Afghanistan».