Croatie: Un corps découvert dans un congélateur 18 ans après la disparition d’une étudiante

FAITS DIVERS Le corps de Jasmina Dominic a été découvert dans une maison appartenant, selon la presse, à la sœur de la victime

20 Minutes avec agences

— 

Une voiture de police en Croatie (illustration).
Une voiture de police en Croatie (illustration). — Wikimedia

La mystérieuse disparition d’une étudiante croate, survenue il y a 18 ans, semble avoir été élucidée. La police a indiqué ce dimanche avoir découvert un cadavre enfermé dans un congélateur, dans une maison appartenant, selon la presse, à la sœur de la victime.

« Nous supposons que le cadavre découvert dans le congélateur est celui d’une femme née en 1977 et dont la disparition avait été signalée le 16 août 2005 », a déclaré à l’AFP un porte-parole de la police régionale de Zagreb, Nenad Risak.

La famille avait mis cinq ans à signaler la disparition

Jasmina Dominic avait 23 ans lors de sa disparition en 2000. Originaire de Mala Subotica, une localité du nord de la Croatie, elle était à l’époque étudiante à Zagreb. La famille n’avait signalé sa disparition que cinq ans plus tard, selon la police.

Le cadavre a été découvert dans la maison où habite la sœur de la victime, avec son mari et trois enfants, selon le site d’information régional eMedjimurje. Le porte-parole de la police a refusé de préciser la façon dont le cadavre a été découvert, en expliquant qu'« il s’agit d’éléments importants pour le déroulement de l’enquête ».

La sœur de la victime interpellée

La police a cependant arrêté à Mala Subotica une femme âgée de 45 ans, a-t-il ajouté. Il s’agit, selon le parquet, de la sœur de la victime. Cette femme est soupçonnée « d’avoir tué sa sœur en 2000 ou en 2001 et d’avoir caché le cadavre dans le congélateur qui se trouvait dans un couloir, au rez-de-chaussée de la maison », selon un communiqué du parquet.

Une autopsie devrait permettre d’identifier la victime et d’apporter plus d’éléments sur sa mort, selon la police et le parquet.