Daesh: Donald Trump demande aux Européens de rapatrier leurs prisonniers djihadistes

DONALD TRUMP Alors que les Américains se préparent à quitter la Syrie, le président a précisé qu’il n’y avait pas d'alternative

J-L. D.

— 

Donald Trump.
Donald Trump. — REX/Shutterstock/SIPA

Alors que le dernier bout de territoire appartenant à l'Etat islamique est sur le point de tomber sous l’extrême pression de l’alliance arabo-kurde et de la coalition internationale, Donald Trump en a profité pour envoyer deux tweets dans la nuit de samedi, pour faire passer un message clair à ses alliés : reprenez vos djihadistes.

Car le président américain l’a annoncé fin décembre, les Etats-Unis comptent bien partir de la zone, et la proche défaite territoriale de Daesh devrait même hâter le mouvement. Du coup se pose la question des combattants capturés et de nationalité européennes. Pas un problème pour Trump donc, qui a indiqué ses directives en moins de deux fois 280 caractères.

« Il n’y a pas d’autres alternatives »

Le premier : « Les Etats-Unis demandent à la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne et aux autres alliés européens de reprendre plus de 800 combattants de l’EI que nous avons capturés en Syrie afin de les faire passer en jugement. »

Le second : « Il n’y a pas d’alternative car nous serions forcés de les libérer. Les Etats-Unis ne veulent pas que ces combattants de l’EI se répandent en Europe où ils devraient se rendre. »