Pérou: Une importante découverte inca faite grâce à un coquillage

ARCHEOLOGIE La présence d’un coquillage dans une chambre funéraire a permis d’établir l’importance de la personne enterrée. Malgré différents pillages, quelques objets incas ont été retrouvés

F.H. avec AFP

— 

Sur le site Mata Indio, dans la province de Lambayeque, nord-ouest du Pérou, des archéologues péruviens ont découvert une chambre funéraire de l'époque des Incas, où a été enterrée une personnalité faisant visiblement partie de la noblesse.
Sur le site Mata Indio, dans la province de Lambayeque, nord-ouest du Pérou, des archéologues péruviens ont découvert une chambre funéraire de l'époque des Incas, où a été enterrée une personnalité faisant visiblement partie de la noblesse. — STR / ANDINA / AFP

Un coquillage échappe aux pilleurs mais pas aux archéologues au Pérou. Une équipe péruvienne a constaté la présence d’un coquillage de Spondylus (un mollusque marin) dans une chambre funéraire sur le site archéologique inca Mata Indio, dans la province de Lambayeque, dans le nord-ouest du pays. Ce qui indique que la personnalité enterrée faisait visiblement partie de l’élite, a indiqué vendredi à l’agence de presse péruvienne Andina l’archéologue Luis Chero, qui dirige le musée Huaca Rajada-Sipan.

La chambre funéraire a « une architecture unique en son genre », selon lui, et l’indice qui montre l’importance du défunt est la présence de ce coquillage, une offrande de prestige à l'époque inca (XIIe-XVIe siècle).

Un site important et majestueux

L’endroit avait déjà été visité par le passé, mais pas par des chercheurs, plutôt par des chercheurs de trésors. « Ici il y a deux époques de pillage, l’une dans la période coloniale où les autorités de l’époque accordaient des permis pour piller ou extraire les métaux, et qui fait qu’apparemment on s’est servi dans le balluchon funéraire ; et l’autre, qui remonte à cinquante ans, où on a rouvert et démoli ce qui restait », a affirmé l’archéologue.

Malgré tout, les archéologues ont retrouvé quelques objets, comme des vases et cruches typiques des Incas, ainsi que des niches et une alcôve. Ces découvertes « démontrent la majesté et l’importance du site », a estimé Luis Chero.

Le site est à quelque 2.000 km de Cuzco, la capitale de l’empire inca, qui s’étalait sur un vaste territoire depuis le sud de la Colombie jusqu’au centre du Chili.