L’Allemagne enregistre une forte hausse des actes antisémites en 2018

VIOLENCES Les actes antisémites sont en hausse de 9,4 % par rapport à 2017

20 Minutes avec AFP

— 

Une synagogue à Berlin en Allemagne.
Une synagogue à Berlin en Allemagne. — Tobias SCHWARZ / AFP

Les actes antisémites n’avaient pas atteint un tel niveau en L'Allemagne depuis 2009. Le pays a enregistré une hausse des actes antisémites en une décennie. Une résurgence qui inquiète le gouvernement, confronté à un essor de l’extrême droite.

Cette montée de l’antisémitisme intervient alors que d’autres pays européens sont confrontés à un phénomène similaire, en particulier la France où la communauté juive a appelé mardi à « un sursaut national ». En Allemagne, pays dont l’identité nationale est largement fondée sur la repentance pour l'Holocauste, 1.646 actes antisémites ont été recensés l’année passée, une hausse de 9,4 % par rapport à 2017, selon les données préliminaires de la police allemande.

Un délégué gouvernemental contre l’antisémitisme

Les violences antisémites sont, elles, passées de 37 à 62 et ont fait 43 blessés l’an dernier, selon ces données préliminaires, avant la publication des statistiques définitives en mai. Les crimes et délits antisémites sont ainsi à leur plus haut depuis 2009 (1.690 actes).

Dans ce contexte, Angela Merkel a décidé en 2018 de nommer pour la première fois un délégué gouvernemental pour la lutte contre l’antisémitisme. La chancelière s’est aussi inquiétée à de nombreuses reprises, notamment en novembre lors de la commémoration du pogrom nazi de la Nuit de Cristal, de l’essor des actes antijuifs en Allemagne et ailleurs en Europe, sur fond d’envolée électorale des partis populistes et d’extrême droite.