La grippe du poulet continue de se répandre en Asie

© 20 minutes

— 

Douze morts, deux malades, 24 millions de poulets abattus. Six personnes atteintes de la grippe du poulet ou en présentant les symptômes sont mortes, hier, en Thaïlande. Le Vietnam avait auparavant recensé six décès, et le Cambodge a fait état de deux premiers cas suspects. Selon des responsables des Nations unies, le Laos est aussi atteint par l’épidémie. Celle-ci sévit depuis le 15 décembre et touche également l’Indonésie, la Corée du Sud, le Japon, Taïwan et le Pakistan. Ce pays a révélé que la maladie serait responsable de la mort de quatre millions de volailles. Pour beaucoup d’Etats, les préoccupations sont aussi économiques. Les importations de viande de poulet en provenance des pays touchés ont été interdites par la Chine, l’Union européenne, la Russie et l’Afrique du Sud. La Thaïlande, premier exportateur asiatique, a cessé sa production. Elle redoute des conséquences négatives sur l’ensemble de ses exportations et sur son industrie touristique, si aucune mesure radicale n’est prise.