Thaïlande: Ubolratana, princesse rebelle candidate au poste de Premier ministre

POLITIQUE Elle cultive une image de princesse rebelle depuis son départ vers les Etats-Unis pour étudier

Clémence Apetogbor

— 

Ubolratana, soeur aînée du roi de Thaïlande et candidate surprise au poste de Premier ministre
Ubolratana, soeur aînée du roi de Thaïlande et candidate surprise au poste de Premier ministre — MARTIN BUREAU / AFP

Ayant dû renoncer à son titre royal au début des années 1970 pour épouser un Américain, Ubolratana, sœur aînée du roi de Thaïlande et candidate surprise au poste de Premier ministre, confirme son image de princesse rebelle.

« J’ai abandonné mon titre de noblesse et je vis comme une roturière (…) comme une citoyenne ordinaire au sens de la Constitution », a écrit vendredi sur Instagram Ubolratana, réagissant pour la première fois à l’annonce de sa candidature. Elle apparaît sur la photo portant une tenue cintrée noire à paillettes, avec de longues boucles d’oreille de diamants.

View this post on Instagram

🇹🇭🇹🇭🇹🇭🇹🇭 ในที่สุดมีการประกาศอย่างเป็นทางการแล้วจากพรรคไทยรักษาชาติ ที่เสนอชื่อผู้สมัครชิงตำแหน่งนายกรัฐมนตรีในการเลือกตั้งที่จะมีขึ้นในวันที่ 24 มีนาคม 2562 นี้ จากข่าวลือที่หนาหูกันมาตลอดวันสองวันนี้ ในที่สุดพรรคไทยรักษาชาติ ได้เสนอพระนาม ทูลกระหม่อมหญิงอุบลรัตนราชกัญญา สิริวัฒนาพรรณวดี ชิงตำแหน่งนายกรัฐมนตรี ซึ่งเป็นครั้งแรกในประวัติศาสตร์ของราชสำนักไทยที่มีสมาชิกพระราชวงศ์ลงมาเล่นการเมือง ถึงแม้พระสถานะของพระองค์คือสามัญชน แต่ทรงเป็นที่รู้จักในฐานะพระราชวงศ์ และพระราชธิดาในพระมหากษัตริย์ – ติดตามรายละเอียดเพิ่มเติมได้ที่ Facebook ของ Royal World Thailand ---- From the rumours these days in Thailand led to the official announcement from Thai Save the Nation Party for the upcoming election on 24 March 2019, the party nominated Princess Ubolratana Rajakanya to be the candidate for Prime Minister. This is the first ever time in Thai history that member of the Royal Family running in politics. Although she is actually a commoner who renounced her royal title, but she is still well-known as a member of the royal family, also the daughter of the late King, and the elder sister of the current King. ---- #ทูลกระหม่อมหญิงอุบลรัตน #ทูลกระหม่อมหญิง #ทูลกระหม่อม #princessubolratana #princessubolratanarajakanya #ubolratanarajakanya #ราชวงศ์จักรี #chakridynasty #thairoyalfamily #ประเทศไทย #ไทย #thailand 🇹🇭🇹🇭🇹🇭🇹🇭

A post shared by Royal World Thailand 🇹🇭 (@royalworldthailand) on

Chanson et festival de Cannes

Sportive accomplie, chanteuse pop à ses heures, elle avait jusqu’ici montré peu de goût pour la politique, préférant défendre le cinéma thaïlandais dans les festivals du monde entier. Elle a d’ailleurs joué dans plusieurs films, dont Where the Miracle Happens, sorti en 2008 et présenté au festival de Cannes.

Alors qu’enflait la rumeur de sa candidature, la princesse de 67 ans, sœur du roi Maha Vajiralongkorn, avait posté jeudi sur Instagram une photo d’elle, tout sourire, des fleurs rouges à la main. Dans un pays adepte des signaux politiques cryptés, elle donnait déjà un indice, posant en robe traditionnelle du nord de la Thaïlande, depuis Chiang Mai, fief des Shinawatra, dont la couleur politique est le rouge.

Proche des Shinawatra

La princesse n’a jamais caché sa proximité avec l’ancien Premier ministre Thaksin Shinawatra, bête noire des élites conservatrices ultra-monarchistes et de l’armée. Elle a ainsi assisté à la demi-finale de la Coupe du monde 2018 entre l’Angleterre et la Croatie aux côtés de ce dernier et de sa sœur Yingluck, tous deux en exil après avoir été renversés par les militaires.

Et lorsqu’en 2017 Thaksin Shinawatra, rompant un long silence, cite Montesquieu sur les réseaux sociaux (« Il n’y a pas de tyrannie plus cruelle que celle qui se perpétue sous le bouclier de la loi et au nom de la justice »), la princesse commente sur Instagram : « Je suis d’accord !!! Su Su », ce qui signifie « Au combat ! » en thaï.

« La fille préférée de son père »

Née à Lausanne, en Suisse, Ubolratana est l’aînée des enfants du roi Bhumibol Adulyadej, décédé en 2016, et de la reine Sirikit. Elle cultive une image de princesse rebelle depuis son départ vers les Etats-Unis pour étudier. Elle y rencontre un Américain, Peter Ladd Jensen, et abandonne en 1972 son titre royal pour l’épouser.

Enfant, « c’était la fille préférée de son père. Ils ont même participé à des compétitions de voile ensemble », raconte David Streckfuss, spécialiste de la monarchie thaïlandaise. « Mais quand elle a abandonné son titre, les choses se sont évidemment détériorées avec sa famille. Depuis son retour, elle a tout fait pour regagner leur estime », ajoute-t-il.

Star d’Instagram

Active sur les réseaux sociaux, notamment sur Instagram où elle compte près de 100.000 abonnés, elle fait volontiers part de ses vues sur des sujets de société, alors que les membres de la famille royale restent plutôt sur leur réserve, participant à des évènements officiels sans faire le moindre commentaire sur la société.

Sur le récent pic de pollution sans précédent qui a étouffé Bangkok par exemple, la princesse a ainsi réagi sur internet, avec une photo d’elle portant un masque anti-pollution noir : « Ce problème doit être résolu le plus rapidement possible. Les enfants ne peuvent plus aller à l’école ».