Etats-Unis: Donald Trump veut mettre fin à l'épidémie de sida en dix ans

CONTAMINATION Aux Etats-Unis, 38.000 personnes sont contaminées par le VIH par an

20 Minutes avec AFP

— 

Le président américain Donald Trump dans son bureau à Washington, le 31 janvier 2019.
Le président américain Donald Trump dans son bureau à Washington, le 31 janvier 2019. — Oliver Contreras/SIPA

Donald Trump veut éradiquer le sida aux Etats-Unis avant 2030. C’est dans son discours sur l’état de l’union, prononcé mardi, que le président a fait cette annonce. Une déclaration accueillie positivement par les associations et les experts. « Mon budget demandera aux démocrates et aux républicains de dégager les moyens nécessaires pour éliminer l’épidémie de VIH aux Etats-Unis d’ici dix ans. Ensemble, nous vaincrons le sida en Amérique et au-delà », a déclaré le président républicain devant le Congrès.

L’annonce rappelle la proposition, lancée au même endroit en 2003 par George W. Bush, du programme Pepfar contre le sida dans le monde, considéré comme l’un des plus grands succès de la lutte contre l’épidémie. Le secrétaire à la Santé, Alex Azar, a ensuite fourni plus de détails sur l’annonce présidentielle : l’objectif est de réduire le nombre de contaminations par le VIH aux Etats-Unis, aujourd’hui de 38.000 par an, de 75 % en cinq ans, et 90 % en dix ans.

« Contrôler le VIH en une décennie est une tâche titanesque »

Le but n’est pas jugé farfelu. Une coalition d’organisations anti-sida avait affiché l’objectif « ambitieux » d’une fin de l’épidémie d’ici 2025, dans un document publié à l’automne dernier. «Contrôler le VIH en une décennie est une tâche titanesque, mais nous applaudissons la volonté affichée », a souligné Michael Weinstein, président de la très grande organisation anti-sida Aids Healthcare Foundation.

« Cette initiative, si elle est mise en place et financée, pourrait s’inscrire dans l’histoire comme l’une des plus grandes réussites de sa présidence », a réagi le directeur de l’Aids Institute, Michael Ruppal.