Ermirats: Le pape François célèbre une messe inédite devant plus de 130.000 personnes

RELIGION Plus de 2.000 bus ont été affrétés pour l’événement

20 Minutes avec AFP

— 

Le pape François célèbre une messe devant 170.000 catholiques dans un stade d'Abou Dabi, le 5 février 2019.
Le pape François célèbre une messe devant 170.000 catholiques dans un stade d'Abou Dabi, le 5 février 2019. — AFP

A Abu Dhabi, le Pape s’offre le plus grand stade du pays avant son départ. François termine ce mardi sa visite historique aux Emirats arabes unis par une messe en plein air, inédite dans un pays qui tolère la pratique de la foi chrétienne à condition qu’elle reste discrète.

Plus de 2.000 bus ont convergé vers la capitale ce mardi, transportant gratuitement des fidèles de tout le pays jusqu’à Abou Dhabi pour la messe prévue à 10h30 locales dans un stade. Le pape est lui-même arrivé vers 10 heures en saluant une foule enthousiaste. Un organisateur a avancé sur haut-parleur la présence de quelque 170.000 personnes – un rassemblement public inédit aux Emirats arabes unis – assistant à l’événement à l’intérieur et à l’extérieur du « Zayed Sports City », le plus grand stade du pays, placé sous haute sécurité. Le chiffre de 135.000 tickets distribués avait été annoncé plus officiellement avant l’événement.

Un hommage aux travailleurs immigrés

Selon les médias locaux, ce rassemblement est en tout cas le plus important jamais organisé dans le petit pays du Golfe. Attendant sagement l’arrivée du pape dans sa célèbre « papamobile », petits drapeaux jaunes et blancs, couleurs du Vatican, entre les mains, le public a explosé en voyant apparaître le pape dans le stade. « Pope Francisco », ont-ils scandé.

François a salué presque exclusivement des travailleurs immigrés, dont une écrasante majorité de Philippins et d’Indiens en habits colorés. Lui-même fils d’immigrés italiens ayant grandi dans une Argentine multiculturelle, Jorge Bergoglio se dit toujours très sensible aux difficultés des personnes déracinées de leurs pays. Les Emirats comptent une population composée à plus de 85 % d’expatriés. Les ressortissants originaires de pays asiatiques constituent environ 65 % de cette population et ils sont employés dans tous les secteurs, du bâtiment aux services en passant par l’hôtellerie. Environ un million de catholiques vivent aux Emirats arabes unis, soit près d’un habitant sur dix. Le pays compte le plus grand nombre d’églises catholiques de la région, soit huit.

Des chrétiens sommés d’être discrets

Le pape François, dans un long discours lundi devant des responsables de toutes les religions, a encouragé les Emirats arabes unis à « poursuivre son chemin » garantissant la liberté de culte, évoquant « un carrefour entre Occident et Orient ». Dans le même temps, le pape jésuite a insisté sur l’impératif de « la liberté religieuse », qui doit aller au-delà de la simple liberté de culte. Il a également demandé pour l’ensemble du Moyen-Orient « le même droit à la citoyenneté » pour les personnes « de diverses religions ».

Le pape et le grand imam d’Al-Azhar ont ensuite condamné ensemble toute discrimination contre les minorités religieuses et appelé à la fraternité, dans un document sans langue de bois co-signé lundi soir. Les deux leaders religieux ont publié un texte appelant en particulier à la liberté de croyance et d’expression, à la protection des lieux de culte et prônant audacieusement une pleine citoyenneté pour les « minorités » discriminées.

Dans ce pays observant un islam plus modéré que ses voisins, la présence de lieux de culte chrétiens fréquentés par des étrangers est tolérée, à condition que ces derniers restent discrets et évitent le prosélytisme. Aucune célébration ne peut toutefois être faite publiquement et la messe de mardi revêt à cet égard un caractère exceptionnel.