Cinq infos dans le rétro: Crise au Venezuela, grand débat, neige et Emiliano Sala

ACTU Retour en cinq points sur l'actualité de ce week-end

Armelle Le Goff
— 
Des manifestations antigouvernementales ont secoué le Venezuela.
Des manifestations antigouvernementales ont secoué le Venezuela. — FEDERICO PARRA / AFP

La déconnexion c’est une bonne chose, mais ignorer toute l’actualité du week-end pourrait vous causer quelques soucis ce lundi. Le récap' de la rédaction de 20 Minutes pour sauver votre lundi.

1-Nouvelle semaine de grand débat pour Macron, le référendum sur la table

Emmanuel Macron porte ce lundi le grand débat en banlieue parisienne avec un déplacement à Evry-Courcouronnes et multiplie les consultations pour sortir de la crise des «gilets jaunes», à travers notamment la possible tenue d’un référendum.

Selon le Journal du dimanche, qui s’appuie sur les confidences de ses proches, le président de la République serait tenté de convoquer un tel référendum dès le 26 mai, jour des élections européennes.

La (ou les) question(s) proposée(s) aux Français lors de cette consultation pourrai(en)t notamment porter sur des sujets institutionnels, comme la réduction du nombre de parlementaires, la reconnaissance du vote blanc ou la limitation du cumul de mandats dans le temps.

« Tout est sur la table, mais rien n’est décidé », aurait réagi l’entourage du président ce dimanche qui poursuit la consultation, très suivie comme le montre ce reportage à lire ici. 

 

2-Theresa May déterminée à mettre en œuvre le Brexit dans les temps

La Première ministre britannique,  Theresa May , a réaffirmé dimanche sa détermination à mettre en œuvre le Brexit à la date prévue du 29 mars et à obtenir des concessions de l'UE sur l’accord de divorce, malgré le refus de Bruxelles de le renégocier.

« Je suis déterminée à mettre en œuvre le Brexit, et déterminée à le mettre en œuvre dans les temps – le 29 mars 2019 », a écrit  la dirigeante conservatrice dans une tribune publiée dimanche par The Sunday Telegraph, écartant ainsi la possibilité d’un report.

Downing Street a par ailleurs démenti des informations de presse selon lesquelles le gouvernement prévoyait d’organiser des élections anticipées le 6 juin, alors que le Parti travailliste apparaît en position de faiblesse.

Theresa May, le 21 janvier 2019 à Londres.
Theresa May, le 21 janvier 2019 à Londres. - Mark Thomas/REX/Shutterstock/SIPA

 

3-Neige et verglas : retour à la normale en Isère, fin de l’alerte dans le Centre-Est

La circulation des voitures, trains et avions a repris dimanche matin en Isère après les fortes perturbations liées à la neige tombée en abondance dans la nuit de samedi à dimanche.

Les perturbations ont été provoquées par les « fortes chutes de neige qui se sont produites le 2 février 2019 à partir de 21 heures, imparfaitement anticipées par Météo France », selon la préfecture.

« C’était un épisode très bien anticipé », a assuré de son côté à l’AFP François Jobard, prévisionniste à Météo-France.

La vigilance orange en raison des chutes de neige et du risque de verglas a en outre été levée en début d’après-midi sur les cinq départements d’Auvergne-Rhône-Alpes, a indiqué Météo-France dans son bulletin.

La neige est tombée abondamment en Savoie - Illustration
La neige est tombée abondamment en Savoie - Illustration - JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

 

4-Venezuela : Maduro ferme sur ses positions, l’ultimatum d’Européens expire

Le chef de l'Etat vénézuélien Nicolas Maduro a de nouveau proposé des législatives anticipées en réponse à la pression de l’opposition et des Occidentaux, alors qu’expire dimanche l’ultimatum donné par six pays de l’UE pour convoquer une élection présidentielle.

Six pays européens (Allemagne, Espagne, France, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni) avaient donné à Nicolas Maduro huit jours pour convoquer une nouvelle élection présidentielle, faute de quoi ils reconnaîtraient son opposant Juan Guaido comme président. Soutenu par la Russie, la Chine, la Corée du Nord, la Turquie ou encore Cuba, Nicolas Maduro, 56 ans, rejette l’ultimatum européen et accuse les Etats-Unis d’orchestrer un coup d’Etat.


5-Disparition d’Emiliano Sala : Les recherches sous-marines ont débuté ce dimanche

Le FPV Morven a lancé ses recherches. La météo étant plus clémente sur la Manche, le bateau financé par les fonds privés récoltés par la famille d’Emiliano Sala a pu lancer ses recherches sous-marines pour retrouver l’avion dans un rayon de 12 km2 autour de Guernesey. L’équipe, composée de sept personnes, est menée par le chasseur d’épaves David Mearns.

Parti de Guernesey à cinq heures du matin, il tourne actuellement dans la zone où il estime avoir le plus de chances de retrouver l’épave, comme l’on peut le voir sur cette image du trafic maritime. C’est un sonar qui devrait lui permettre de retrouver l’avion sous l’eau. Le FPV Morven fonctionne en étroite collaboration avec le bateau mis à disposition par l’AAIB, l’organe anglais en charge des crashs aériens, le Geo Ocean III. Plus d'infos par ici.