Etats-Unis: Près de la moitié des Américains souffrent de maladies cardiovasculaires

ETUDE En 2016, environ 120 milions d'adultes étaient touchés par une maladie cardiovasculaire aux Etats-Unis

20 Minutes avec agences

— 

Une opération du coeur (illustration)
Une opération du coeur (illustration) — POL EMILE / SIPA/SIPA

Près de la moitié des Américains souffre de maladies cardiovasculaires. Ce chiffre, en augmentation par rapport aux années précédentes, est dû principalement à de nouveaux critères de définition de l’hypertension artérielle.

Ainsi, selon une étude de l’American Heart Association (AHA) publiée ce jeudi dans la revue Circulation, 121,5 millions d’adultes étaient touchés en 2016 aux Etats-Unis par « un type de maladie cardiovasculaire ». Il s’agit notamment des maladies coronariennes, des insuffisances cardiaques, des accidents cérébraux et d’hypertension artérielle.

L’hypertension artérielle en cause

L’Association américaine de cardiologie et le Collège américain de cardiologie ont abaissé à 130/80 mmHg au lieu de 140/90 mmHg, le taux à partir duquel est définie l’hypertension artérielle. Si celle-ci n’était pas prise en compte dans les nouvelles statistiques de l’AHA, seuls 9 % des adultes américains (24,3 millions en 2016) seraient considérés comme souffrant de maladies cardiovasculaires.

« Etant l’un des facteurs de risque les plus communs et les plus dangereux pour les maladies coronariennes et les accidents cérébraux, cette proportion écrasante d’hypertension artérielle ne peut pas être écartée dans notre lutte contre les maladies cardiovasculaires », a commenté Ivor Benjamin, président bénévole de l’AHA et directeur du centre cardiovasculaire du Collège de médecine du Wisconsin.

En baisse dans le monde, pas aux Etats-Unis

Les maladies cardiovasculaires constituent la première cause de mortalité dans le monde. En 2016, elles ont été à l’origine de 17,6 millions de décès, contre 17,9 millions l’année précédente.

Mais cette tendance à la baisse ne se vérifie donc pas outre-Atlantique. « Après des décennies de recul régulier aux Etats-Unis, le nombre de morts liées aux maladies cardiovasculaires augmente (840.678 décès en 2016 contre 836.546 en 2015) », note l’étude de l’AHA, qui rappelle que la grande majorité des maladies cardiovasculaires (80 %) peut être évitée en adoptant un mode de vie sain.