Le pape François lors de son discours aux Journées mondiales de la Jeunesse, le 27 janvier 2019, au Panama.
Le pape François lors de son discours aux Journées mondiales de la Jeunesse, le 27 janvier 2019, au Panama. — Bienvenido Velasco/EFE/SIPA

RESEAUX SOCIAUX

Pour alerter sur les dangers d’Internet, le pape François fait le parallèle entre la Vierge Marie et « les influenceuses »

« Il ne suffit pas d’être toute la journée connecté pour se sentir reconnu et aimé. Se sentir considéré et invité à quelque chose est plus important qu’être "sur le réseau" »… 

A l’occasion des Journées mondiales de la Jeunesse​ (JMJ), le pape François s’est exprimé devant des centaines de milliers de jeunes pèlerins, ce samedi au Panama, les mettant en garde contre la tentation de vivre dans le monde virtuel de l’Internet.

La Vierge Marie, cette « jeune de Nazareth, ne sortait pas sur les "réseaux sociaux" de l’époque. Elle n’était pas une "influenceuse", mais sans le demander ni le rechercher, elle est devenue la femme qui a le plus influencé l’Histoire », a déclaré le pape François devant les 600.000 jeunes, leur recommandant d’être des « "influenceurs" à la manière de Marie ». « Seul l’amour nous rend plus humains, plus complets, tout le reste c’est bon, mais vide », a-t-il ajouté.

« Se sentir considéré et invité à quelque chose est plus important qu’être "sur le réseau" »

Le pape a évoqué longuement les difficultés des jeunes à trouver un sens à leur vie, lorsqu’on « se retrouve sans travail, sans éducation, sans communauté et sans famille ». « À la fin de la journée on se sent vide et on finit par remplir ce vide avec n’importe quoi. Parce que nous ne savons pas encore pour qui vivre, lutter, aimer », a-t-il dit. « Il ne suffit pas d’être toute la journée connecté pour se sentir reconnu et aimé. Se sentir considéré et invité à quelque chose est plus important qu’être "sur le réseau" » Internet, a-t-il dit aux jeunes pèlerins.

Le pape est pourtant lui-même un grand amateur des nouvelles technologies. François a plus de 44 millions d’abonnés au total à ses comptes Twitter en neuf langues (anglais, espagnol, allemand, portugais, arable, italien, français, polonais et latin). Dimanche, avant de les rejoindre pour les JMJ, il avait invité les jeunes à télécharger « Click to Pray » (clique pour prier), une application qui permet aux utilisateurs de partager leurs prières en ligne. « La toile peut nous aider aussi à prier en communauté, à prier ensemble », a fait valoir le pape.