Rupture d'un barrage minier au Brésil: Le bilan monte à au moins 34 morts

CATASTROPHE Ce bilan pourrait encore s'alourdir considérablement, dans la mesure où plusieurs centaines de personnes étaient encore portées disparues ce samedi...

20 Minutes avec AFP

— 

La rupture d'un barrage minier au Brésil a fait au moins 34 morts.
La rupture d'un barrage minier au Brésil a fait au moins 34 morts. — Isac NOBREGA / Brazilian Presidency / AFP

Les autorités brésiliennes ont annoncé samedi avoir retrouvé 34 corps après la coulée de boue provoquée par la rupture la veille d’un barrage du géant minier Vale, et près de 300 personnes restaient disparues, tandis que la pluie rendait les recherches encore plus difficiles, avec un mince espoir de retrouver des survivants.

Les intempéries n’empêchaient pas le ballet funèbre des hélicoptères, qui tournoyaient sans relâche dans le ciel à la recherche de survivants, mais étaient le plus souvent amenés à hisser des corps inanimés.

Militaires mobilisés et amende pour Vale

Le bilan provisoire, qui était de neuf morts confirmées dans la matinée, a été porté à 11 puis 34, selon le dernier communiqué des pompiers, mais les autorités redoutent des centaines de décès parmi les personnes encore portées disparues. Dans la matinée, les autorités avaient fait état de 345 disparus, mais 46 avaient été retrouvés vivants.

De nombreux proches de salariés de la mine attendaient des nouvelles avec anxiété et ne cachaient pas leur révolte face au peu d’informations obtenues auprès des autorités. "Ils ne veulent rien dire ! Ce sont nos fils, nos maris, et personne ne dit rien. Mon neveu de cinq ans m’a demandé si son père était mort. Qu’est-ce que je vais lui dire ?", a déclaré à l’AFP Olivia Rios.

L’armée a annoncé dans un communiqué qu’environ 1.000 militaires avaient été mobilisés sur décision du président Bolsonaro et étaient prêts à être déployés dans la zone. L’agence gouvernementale Ibama, qui dépend du ministère de l’environnement, a par ailleurs infligé à Vale une amende de 250 millions de réais (environ 58 millions d’euros).