Journée du droits des femmes : A Berlin, le 8 mars devient un jour férié

CONGE ENGAGE La Chambre de commerce et d’industrie s’inquiète du coût de ce nouveau jour férié…

20 Minutes avec agences

— 

Des manifestants battent le pavé le 8 mars, date de la journée internationale des droits des femmes
Des manifestants battent le pavé le 8 mars, date de la journée internationale des droits des femmes — CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

La Ville de Berlin a décidé ce jeudi de faire du 8 mars, Journée internationale des droits des femmes, un jour férié. La décision a été adoptée en conseil municipal sur une initiative de la majorité de gauche (SPD, Die Linke et les Verts).

Les élus de la capitale allemande débattaient depuis plusieurs mois autour de la création d’un nouveau jour férié. Le maire SPD Michael Müller proposait le 18 mars, date emblématique du printemps des Révolutions de 1848. La gauche radicale préférait le 8 mai, date de la capitulation nazie en 1945.

Un coût énorme pour la ville ?

Tous les partis de gauche se sont finalement mis d’accord sur le 8 mars, devenu depuis 1977 la Journée internationale des droits des femmes. La décision est déjà sous le feu des critiques. Ce jour férié pourrait coûter 160 millions d’euros à la ville, prévient le directeur de la Chambre de commerce et d’industrie de Berlin dans l’hebdomadaire Die Zeit.

La ville a cependant moins de jours fériés que d’autres Länder allemands. Berlin possède dix jours chômés, quand la Bavière en a 13 et le Bade-Wurtemberg 12. Par ailleurs, le 8 mai 2020 sera aussi un jour férié, afin de célébrer le 75e anniversaire de la chute du régime nazi.