Donald Trump et Mike Pence avec les leaders démocrates du Congrès, Nancy Pelosi et Chuck Schumer, le 11 décembre 2018, dans le bureau ovale de la Maison Blanche.
Donald Trump et Mike Pence avec les leaders démocrates du Congrès, Nancy Pelosi et Chuck Schumer, le 11 décembre 2018, dans le bureau ovale de la Maison Blanche. — Evan Vucci/AP/SIPA

BLOCAGE

«Shutdown» aux Etats-Unis: Les négociations reprennent après l'échec au Sénat

Une solution budgétaire de court terme semble tenir la corde pour sortir de la crise...  

Shutdown, 34e jour. Le plan de Donald Trump pour sortir du plus long blocage budgétaire de l'histoire américaine n'a pas passé jeudi l'obstacle du Sénat, mais après de longues semaines de surplace, les négociations entre démocrates et républicains ont finalement repris sur une possible solution temporaire.

Les parlementaires et le président républicain butent sur la même pierre d'achoppement: le mur que Donald Trump veut construire à la frontière avec le Mexique pour lutter contre l'immigration clandestine. Jugeant ce projet «immoral» et surtout inefficace, les démocrates refusent farouchement d'autoriser une enveloppe de 5,7 milliards de dollars pour le financer, et proposent en échange d'autres mesures de contrôle à la frontière.

Résultat: impossible depuis le 22 décembre de s'accorder sur les lois devant financer un quart des administrations fédérales. Une impasse budgétaire qui frappe 800.000 fonctionnaires et de nombreux sous-traitants, mis en congés sans solde ou forcés de travailler sans être payés.

Deux votes en échec

Le texte républicain soumis à un premier vote de procédure jeudi aurait permis de financer le gouvernement jusqu'en septembre et comprenait l'enveloppe pour le mur. Les républicains sont majoritaires au Sénat. Mais avec 53 voix sur 100, ils avaient besoin de démocrates pour atteindre le palier des 60 voix nécessaires pour que la proposition de Donald Trump soit soumise à un vote finale. Peine perdue (50 voix pour, 47 contre).

Dans la foulée, un même vote de procédure a suivi sur une contre-proposition des démocrates qui ne prévoyait de financer les administrations touchées que jusqu'au 8 février, le temps de négocier sur l'immigration, sans aucun financement pour le mur. Elle a également échoué mais, fait notable, a reçu plus de suffrages (52-44), alors que six républicains ont voté pour, dont Mitt Romney.

Trump soutiendra un «accord raisonnable»

Rapidement après ces deux échecs, les chefs républicain et démocrate du Sénat se sont réunis pour tenter de sortir de l'impasse. La Maison Blanche leur a publiquement donné son feu vert pour négocier sur une loi de financement temporaire de trois semaines, à condition qu'elle inclue un «gros acompte» pour financer le mur. «S'ils me présentent un accord raisonnable, je le soutiendrai», a plus tard déclaré Donald Trump.

Mais malgré l'opposition farouche des démocrates, il persiste et signe: «Sans un mur, on ne peut pas garantir la sécurité à la frontière», a-t-il poursuivi devant des journalistes. La sortie de crise n'apparaît donc pas encore clairement.