Autriche: Fausse alerte après les soupçons d'«enlèvement» d'une femme de 88 ans

KIDNAPPING Dans la nuti de mardi à mercredi, l’octogénaire s’est signalée auprès des autorités et a précisé « être montée volontairement » à bord du véhicule... 

20 Minutes avec AFP

— 

Des policiers autrichiens près du lac de Neusiedl, le 20 avril 2018. (Illustration)
Des policiers autrichiens près du lac de Neusiedl, le 20 avril 2018. (Illustration) — HARALD SCHNEIDER / APA / AFP

La police a sonné la fin de l’alerte. Après avoir mis en place un vaste dispositif pour retrouver une femme de 88 ans « enlevée » en pleine rue, mardi à Eisenstadt, dans l’est de l’Autriche, la police a finalement annoncé que l’octogénaire s’était présentée d’elle-même aux autorités dans la nuit.

Cette dernière avait été vue montant à bord d’une voiture en compagnie de deux hommes tandis qu’elle marchait dans une rue, suscitant l’inquiétude de son entourage. La disparition subite de cette femme, identifiée comme étant la mère de Stefan Ottrubay, le gérant de la fortune de l’ancienne maison hongroise des Esterhazy, avait fait craindre un rapt de nature crapuleuse.

« Une affaire familiale »

Dans la nuti de mardi à mercredi, l’octogénaire s’est signalée auprès des autorités du Tyrol, dans l’ouest de l’Autriche, et a précisé « être montée volontairement » à bord du véhicule, ont annoncé les autorités mercredi. Ses compagnons de voyage ont également été entendus. Selon le journal populaire à grand tirage Heute, elle s’est rendue chez sa fille dans la station huppée de Kitzbühel, au Tyrol​, une décision relevant d’une « affaire familiale ».

La police a précisé que les investigations se poursuivaient pour tirer au clair les « circonstances exactes » de l’incident. Un important dispositif de recherches à caractère « international » avait été déployé mardi soir, la police craignant en particulier que l’octogénaire ne soit emmenée contre son gré en Hongrie.