Israël: Un nouvel aéroport près de la mer Rouge doit booster le tourisme du pays

TRANSPORT D’ici à 2030, l’aéroport Ramon pourra accueillir 4,2 millions de passagers…

20 Minutes avec agences

— 

Un aéroport (illustration).
Un aéroport (illustration). — David Pearson / Rex Fea/REX/SIPA

Israël a inauguré ce lundi l’aéroport Ramon, un nouvel aéroport international situé dans le sud désertique, non loin de la mer Rouge. Le nouveau lieu doit stimuler le tourisme dans la région et servir d’alternative à Tel-Aviv, la principale plateforme aéroportuaire, en cas de conflit.

Le Premier ministre Benyamin Netanyahu est arrivé en avion sur place pour la cérémonie officielle. L’aéroport a été nommé en hommage à Ilan Ramon, premier astronaute israélien décédé en 2003 dans l’explosion de la navette spatiale américaine Columbia.

Un ambitieux projet

Dans un premier temps, le lieu servira uniquement pour les vols intérieurs des compagnies israéliennes Arkia et Israir. La date à laquelle l’aéroport accueillera aussi des vols internationaux n’est pas encore fixée. Il pourra accueillir à terme des gros-porteurs du monde entier.

Le site internet de l’aéroport précise qu’il pourra d’abord accueillir 2 millions de passagers, et 4,2 millions à l’horizon 2030. Il dispose d’une piste de 3.600 m, d’un parking de neuf « gros-porteurs » et des installations pour traiter le fret. Il se trouve à 18 km de la station balnéaire d’Eilat.

Entre guerre et tourisme

Les travaux de l’aéroport Ramon ont coûté 395 millions d’euros et ont débuté en 2013. Le projet a été modifié à plusieurs reprises. Selon l’Autorité israélienne des Aéroports (IAA), les plans ont notamment été révisés pour tenir compte des leçons du conflit dans la bande de Gaza. « En cas d’urgence, Israël sera en mesure de faire atterrir et de garer tous les avions civils à Ramon, mais aussi des appareils supplémentaires », affirme l’IAA.

Le tourisme est une importante source de revenus pour Israël. Les recettes ont atteint 5,8 milliards de dollars en 2017. Selon le ministère du Tourisme, le nombre de visiteurs a atteint 4,1 millions l’an dernier. Les touristes viennent majoritairement des Etats-Unis, de Russie, de France, d’Allemagne et du Royaume-Uni.