Royaume-Uni: Le prince Philip de retour au volant sans ceinture, la conductrice blessée attend toujours ses excuses

ROYAUME-UNI La police a contacté le prince pour lui prodiguer « des conseils appropriés »…

M.C. avec AFP

— 

Le prince Philip, duc d'Edimbourg, le 16 mai 2017.
Le prince Philip, duc d'Edimbourg, le 16 mai 2017. — AFP

Un soudain coup d’accélérateur dans les frasques routières du couple royal. Le prince Philip, époux de la reine Elizabeth II, a dû s’entretenir avec la police pour avoir pris le volant sans attacher sa ceinture de sécurité, deux jours après être sorti indemne d’un accident de la route. Le lendemain de l’accident, un tabloïd avait aussi publié des photos de la reine, la seule personne en Grande-Bretagne autorisée à conduire sans permis, au volant sans ceinture.

Dans le cas du prince de 97 ans, la police s’est saisie après que des journaux ont publié des photos prises samedi le montrant, sans ceinture de sécurité, au volant d’une nouvelle Land Rover Freelander sur le domaine royal de Sandringham. Une porte-parole de la police de Norfolk a indiqué que la police était au courant des photographies et a précisé que « des conseils appropriés ont été donnés au conducteur ». « C’est conforme à notre réaction standard lorsque nous prenons connaissance de telles images, montrant ce type de délit », a-t-elle expliqué.

« J’aurais attendu davantage de la famille royale »

Le prince est sorti indemne mais « ébranlé », selon un témoin, d’un accident de la route survenu jeudi près de Sandringham, dans le Norfolk (est de l’Angleterre), où Elizabeth et Philip passent une grande partie de l’hiver. La puissante Land Rover Freelander que conduisait le prince s’est renversée après être sortie d’une allée du domaine royal pour s’engager sur une route et être entrée en collision avec une Kia.

Dans la Kia se trouvaient deux femmes et un bébé de neuf mois qui était à l’arrière et n’a pas été blessé. La conductrice a été légèrement blessée à un genou et la passagère, qui a eu un poignet cassé, s’est indignée auprès du Mirror que le prince ne lui ait pas présenté d’excuses. « C’était un moment dramatique et douloureux, et j’aurais attendu davantage de la famille royale », a-t-elle déclaré.