Attentats en Inde: le nouveau bilan atteint 49 morts

TERRORISME La police est «sur une piste très sérieuse» mais pas d'arrestation pour l'instant...

avec agence

— 

Le nouveau bilan des 16 attentats à la bombe à Ahmedabad s'est alourdi à 38 morts et une centaine de blessés après les décès de neuf personnes qui ont succombé à leurs blessures au cours de la nuit.
Le nouveau bilan des 16 attentats à la bombe à Ahmedabad s'est alourdi à 38 morts et une centaine de blessés après les décès de neuf personnes qui ont succombé à leurs blessures au cours de la nuit. — Sajjad Hussain AFP

Le nouveau bilan communiqué lundi par la police suite aux attentats à la bombe de samedi à Ahmedabad, fait état de 49 morts et plus de 160 blessés. Le précédent bilan était de 45 victimes.

Ces attentats font suite à une série d’explosions similaires à Bangalore qui ont fait un mort et sept blessés.

«Nous avons arrêté une dizaine de suspects qui sont actuellement soumis à des interrogatoires poussés», a indiqué Ashish Bhatia, un responsable de la police précisant qu’ «il n'y a eu aucune arrestation» pour l’instant, mais que la police est «est sur une piste très sérieuse».

Renforcement de la sécurité à New Delhi et dans les gares et les aéroports du pays

La sécurité des gares et des aéroports a été renforcée et d'importants moyens ont été déployés à New Delhi où 3.000 hommes ont été envoyés en renfort, selon un porte-parole de la police.

Selon des chaînes de télévision indiennes, un groupe d'islamistes s'appelant «Moudjahidine indiens» aurait revendiqué les attaques.

Les explosions se sont produites dans des lieux très fréquentés d'Ahmedabad, principale ville de l'Etat du Gujarat, où des affrontements entre hindous et musulmans avaient fait quelque 2.000 morts en 2002. Elles ont visé des marchés, des bus ou des hôpitaux accueillant les victimes des premiers attentats.

Des équipes d'artificiers auraient désamorcé dimanche trois bombes à Ahmedabad, selon la presse locale et la police affirme avoir découvert une voiture remplie d'explosifs dans la ville de Surat, située au sud d'Ahmedabad.