Donald Trump, les bras croisés dans le bureau ovale de la Maison Blanche, le 27 août 2018.
Donald Trump, les bras croisés dans le bureau ovale de la Maison Blanche, le 27 août 2018. — Evan Vucci/AP/SIPA

ETATS-UNIS

«Shutdown»: Trump se venge et annule un voyage de Pelosi à l'étranger

Le président américain a répliqué, alors que la Speaker de la Chambre avait suggéré de repousser son discours sur l'état de l'Union...

Le shutdown vire à la querelle de bac à sable. Donald Trump a informé jeudi Nancy Pelosi, leader démocrate du Congrès, qu'il avait annulé son voyage à venir à l'étranger, soulignant dans un courrier chargé d'ironie qu'il serait préférable qu'elle reste travailler à Washington.

Cette lettre, rendue publique par la Maison Blanche, fait suite à la demande, formulée mercredi par Mme Pelosi, de reporter le traditionnel discours sur l'état de l'Union du président, prévu le 29 janvier, mettant en avant des raisons de sécurité.

«En raison du Shutdown, je suis désolé de vous informer que votre voyage à Bruxelles, en Egypte et en Afghanistan a été repoussé», écrit M. Trump. «Je suis certain que vous conviendrez comme moi que repousser cet événement de relations publiques est la bonne décision». «Je pense aussi que, durant cette période, il serait préférable que vous soyez à Washington pour négocier avec moi», écrit-il encore. «Naturellement, si vous voulez voyager par avion commercial, le choix vous appartient», poursuit-il. Le pouvoir exécutif permet traditionnellement aux leaders du Congrès d'utiliser des avions militaires pour leurs déplacements.

800.000 employés fédéraux sans paie

Donald Trump et la présidente de la Chambre des représentants sont engagés dans un bras de fer depuis plus de trois semaines autour de cette impasse budgétaire qui a poussé quelque 800.000 employés fédéraux au chômage forcé, ou à travailler sans solde pour ceux dont les emplois sont jugés essentiels.

Au coeur du conflit budgétaire figure le mur que veut ériger Donald Trump à la frontière avec le Mexique, et pour lequel il réclame plus de cinq milliards de dollars. Les démocrates ne veulent pas en entendre parler. Au 27e jour du «shutdown», les discussions sont dans l'impasse.