«Yeah bitch», Cardi B se lâche sur le «shutdown» et le «fucking wall»

ETATS-UNIS La tirade très fleurie de la rappeuse a fait du bruit jusqu'au Sénat américain...  

P.B. avec AFP

— 

La rappeuse Cardi B a passé un coup de gueule contre le «shutdown» le 16 janvier 2019.
La rappeuse Cardi B a passé un coup de gueule contre le «shutdown» le 16 janvier 2019. — CARDI B/INSTAGRAM

Cardi B se fait rarement politique, mais quand elle exprime son opinion, le Web tout entier en entend parler. La rappeuse a dit tout le mal qu’elle pensait du shutdown, qui paralyse l’administration américaine depuis près d’un mois, reprochant à Donald Trump d’avoir forcé des milliers de fonctionnaires à reprendre le travail sans salaire. Et pourquoi ? Pour son « fucking wall » (putain de mur) à la frontière avec le Mexique. Très commentée, sa sortie a fait réagir des sénateurs démocrates, qui se sont trouvés face à un dilemme : retweeter ou ne pas retweeter un message ponctué de « bitch » et de « motherfucking ».

« Obama, c’était pour la santé »

Sa vidéo a été vue plus de 11 millions de fois en 24 heures. « Ça fait un peu plus de trois semaines [que le shutdown a commencé] et Trump a ordonné à des employés du gouvernement de reprendre le boulot sans être payés », commence la rappeuse. « Et je ne veux pas vous entendre dire ''Oh, mais Obama avait aussi fermé le gouvernement pour 17 jours''. Yeah bitch, c’était pour la santé, pour que ta grand-mère puisse aller faire se faire prendre la tension et que vous puissiez toutes aller chez le gynéco vous faire examiner la ch***e sans avoir des putains de problèmes ».

Cardi B continue, le doigt levé : « Ce truc est dingue, notre pays est au fond du trou, et tout ça pour un putain de mur. On doit prendre ça au sérieux. Je ne sais pas quoi, mais on doit faire quelque chose. Mais j’ai peur et je me sens mal pour ces fonctionnaires qui doivent aller à leur putain de boulot sans être payés ».

Les négociations budgétaires entre Donald Trump et les démocrates bloquent sur les cinq milliards de dollars que le président américain exige pour construire une portion du mur qu’il a promis à la frontière. Les démocrates refusent de céder, estimant avoir l’opinion américaine avec eux, et rappelant que les républicains ont eu la majorité pendant deux ans. Mais la réalité, c’est que Donald Trump n’a jamais eu les voix nécessaires pour faire approuver cette dépense.

« Fais-le, et je te retweete »

Le message a suscité des réactions chez plusieurs élus au Congrès américain. « J’essaye de savoir si je vais retweeter la vidéo de Cardi B ou pas », a écrit le sénateur démocrate de Hawaï Brian Schatz. « C’est pas vrai, je me suis posé la même question il y a une demi-heure », lui a répondu son collègue du Connecticut Chris Murphy, également démocrate. « Fais-le, et dis que les retweets ne sont pas une validation, surtout du vocabulaire, et je te retweete », continue Schatz.

« Les gars, je retiens mon souffle. Allez-vous retweeter Cardi B ou pas ? », a réagi, toujours sur Twitter, le chef de file des démocrates au Sénat, Chuck Schumer. « Nous avons décidé de ne pas le faire », a répondu Brian Schatz. « Ce ne serait pas sénatorial », conclut Schatz. Et pendant ce temps-là, le shutdown continue pour un 27e jour.