Le Hamas accuse l'Autorité palestinienne après un attentat meurtrier à Gaza

PROCHE-ORIENT Une explosion s'est produite près de la plage...

Avec agence

— 

Le Hamas a mis en cause samedi l'Autorité palestinienne du président Mahmoud Abbas après un attentat qui a coûté la vie à cinq activistes du mouvement islamiste à Gaza et à une fillette palestinienne. Des dizaines de personnes ont été arrêtées par le Hamas.

Cinq membres des Brigades Ezzedine al Qassam, la branche militaire du Hamas, ainsi qu'une fillette de cinq ans ont été tués, et une vingtaine d'autres personnes blessées vendredi soir dans l'attentat près d'une plage de Gaza, selon un bilan établi par des équipes médicales de l'hôpital Shifa de Gaza.
Quelques heures après l'attentat, les forces du Hamas ont arrêté des dizaines de personnes, pour la plupart membres du Fatah rival.

«Un mensonge destiné à lancer de la poudre aux yeux»

«Cet acte criminel prouve que l'appel au dialogue lancé de Ramallah (NDLR le quartier général de Mahmoud Abbas) constitue un mensonge destiné à lancer de la poudre aux yeux et à dissimuler un complot visant à tuer et terroriser nos forces de sécurité», a affirmé le Hamas dans un communiqué.

Les islamistes faisaient allusion aux appels de Mahmoud Abbas à la réconciliation entre les deux principaux mouvements politiques palestiniens. Le Hamas a pris le pouvoir dans la bande de Gaza en juin de l'an dernier à la suite d'un coup de force contre les forces du Fatah, le mouvement de Mahmoud Abbas, qui ne contrôle plus que la Cisjordanie. La plupart des membres des services de sécurité de l'Autorité palestinienne ont fuit la bande de Gaza et trouvé refuge en Cisjordanie.