Le «New York Times» rejette la tribune de McCain

ETATS-UNIS «Sa position ne changera pas selon les demandes du New York Times»...

Kéthévane Gorjestani

— 

John McCain, fervent partisan de l'envoi de renforts en Irak décidé en 2007, assure quant à lui qu'un retrait rapide mettrait en péril les gains enregistrés sur le front de la sécurité et dénonce les raisonnements simplistes de son rival.
John McCain, fervent partisan de l'envoi de renforts en Irak décidé en 2007, assure quant à lui qu'un retrait rapide mettrait en péril les gains enregistrés sur le front de la sécurité et dénonce les raisonnements simplistes de son rival. — Saul Loeb AFP

Le «New York Times» demande à John McCain de réviser sa copie. La rubrique «Opinion» du quotidien américain a refusé de publier, en l’état, la tribune sur l’Irak du candidat républicain à la présidentielle américaine. La semaine dernière le journal avait publié celle de Barack Obama, intitulée «Mon plan pour l’Irak».

«Je serais ravi de publier le sénateur», a expliqué David Shipley, le rédacteur en chef de la rubrique «opinion», dans un email à l’équipe de McCain, «mais je ne peux pas accepter cette tribune dans sa version actuelle». Il ajoute être prêt à publier une nouvelle tribune du sénateur de l’Arizona si celui-ci y définit plus concrètement son plan pour l’Irak.  Selon lui, si Obama contestait, dans sa tribune, les positions de son rival, il y apportait aussi de nouveaux détails sur son propre plan.

McCain refuse de changer de position

La tribune originale, publiée par «The Drudge Report», montre un McCain très incisif envers le candidat démocrate. «Le sénateur Obama semble n'avoir rien appris de l'histoire récente», écrit McCain au sujet de l'annonce d'un calendrier de retrait des troupes américaines par le candidat démocrate. Il ajoute: «Je trouve consternant qu’il (Obama) ne parle jamais de gagner la guerre - seulement d’y mettre fin.»

Le camp McCain n’a pas tardé à réagir à la demande du journal, affirmant que le quotidien n’aurait pas demandé une simple correction de l’éditorial, mais un changement de sa position sur la guerre en Irak. Dans un communiqué, l’un des porte-parole de John McCain a tenu à souligner que «contrairement à Barack Obama, sa position ne changera pas selon les demandes du New York Times».

Le journal s'est défendu de tout favoritisme à l'égard d'Obama: «Nous continuerons à publier les points de vue du sénateur McCain, exactement comme nous l'avons fait dans le passé.(...) Nous prenons sa position très au sérieux.»