Brexit: La France «souhaite un vote favorable», sinon Londres devra faire des propositions

ROYAUME-UNI Si le vote échoue, le Royaume-Uni risque de quitter l'Union européenne sans accord le 29 mars, ou, au contraire, de ne pas quitter du tout le bloc européen... 

20 Minutes avec AFP

— 

La Première ministre, Theresa May, le 29 mars 2017, le jour du déclenchement officiel du Brexit.
La Première ministre, Theresa May, le 29 mars 2017, le jour du déclenchement officiel du Brexit. — Ben STANSALL / AFP

La France « souhaite un vote favorable », sinon « ce sera à Londres de formuler des demandes et propositions » à l’Union européenne, a indiqué l’Elysée, ce lundi, à la veille du vote crucial, à la chambre des Communes, sur l'accord de sortie du Royaume-Uni de l'UE.

« Nous souhaitons que demain le vote soit favorable mais si ce n’est pas le cas ce sera au Royaume-Uni de formuler un certain nombre de demandes et des propositions » à l’Union européenne, a commenté Paris.

Un accord trouvé avant le 29 mars ?

« La position française est claire : nous avons un accord sur la table qui est le meilleur accord possible » et qui « n’est pas négociable » a indiqué la diplomatie française, en réponse à une question sur l’éventualité d’une prolongation des discussions sur le Brexit jusqu’en juillet. «  Theresa May a raison de dire que cet accord est la seule voie qui permet une sortie ordonnée de l’UE », a ajouté la même source.

Un vote doit avoir lieu, ce mardi, à la chambre des Communes sur l’accord négocié de haute lutte avec l’Union européenne, mais il est vilipendé tant par les Brexiters que par les europhiles. Si le traité est recalé, le Royaume-Uni risque de quitter l'UE sans accord le 29 mars, synonyme de rupture brutale redoutée par les milieux économiques, ou au contraire de ne pas quitter du tout le bloc européen, a averti Theresa May. La dirigeante devrait s’exprimer dans l’après-midi devant le Parlement, pour présenter les assurances qu’elle a reçues de l’Union européenne à l’issue des discussions de ces derniers jours.