Cesare Battisti est arrivé ce lundi 14 janvier en Italie, après son arrestation en Bolivie.
Cesare Battisti est arrivé ce lundi 14 janvier en Italie, après son arrestation en Bolivie. — ALBERTO PIZZOLI / AFP

JUSTICE

VIDEO. Cesare Battisti extradé: Retour sur quarante ans de cavale

Interpellé en Bolivie, Cesare Battisti avait été condamné par contumace en Italie à une peine de prison à perpétuité pour son implication dans quatre meurtres commis pendant les « années de plomb »…

  • L’ex-militant d’extrême gauche italien Cesare Battisti, qui était en cavale depuis décembre, a été capturé en Bolivie.
  • Condamné à la réclusion à perpétuité pour quatre homicides et complicité de meurtres dans les années 1970, il vivait en exil au Brésil depuis 2004.

« Maintenant, les victimes peuvent reposer en paix », s’est exclamé Alberto Torregiani, fils d’un joaillier assassiné sous ses yeux. Lui-même est devenu tétraplégique après avoir été blessé lors du drame. En Italie, l'arrestation de l'ex-militant d'extrême gauche Cesare  Battisti a été saluée par l’ensemble de la classe politique. Après 40 ans de cavale, en France, puis au Brésil, l’ancien chef des Prolétaires armés pour le communisme (PAC) est arrivé ce lundi matin à Rome.

L'homme, reconverti en auteur de polars, avait été condamné à la prison à vie dans les années 90 par contumace pour quatre homicides et complicité de meurtres dans les années 1970. Des faits qu’il a toujours niés. En décembre dernier, un juge de la Cour suprême brésilienne avait ordonné son arrestation « en vue d’une extradition ». Une décision qui a poussé Battisti dans une ultime fuite vers la Bolivie.