Décès d'un «gilet jaune» en Belgique: Un suspect interpellé aux Pays-Bas

BELGIQUE Il s’agit du premier décès d’un manifestant « gilet jaune » belge. En France, une dizaine de personnes sont décédées dans des accidents liés aux manifestations…

20 Minutes avec AFP

— 

Des "gilets jaunes" manifestent à Bruxelles.
Des "gilets jaunes" manifestent à Bruxelles. — JAMES ARTHUR GEKIERE / BELGA / AFP

Un homme soupçonné d’avoir délibérément renversé avec son camion un manifestant « gilet jaune », mort sur le coup vendredi soir en Belgique, a été interpellé samedi soir aux Pays-Bas, a appris l’AFP ce dimanche auprès du parquet de Liège (est de la Belgique) chargé de l’enquête.

« Oui, il a été arrêté hier soir », a déclaré à l’AFP Catherine Collignon, porte-parole du parquet, confirmant des informations de médias locaux. « La police belge m’a confirmé qu’il avait été arrêté par la police néerlandaise », a ajouté la magistrate.

Samedi, la plaque d’immatriculation néerlandaise du camion relevée par des témoins avait permis de remonter à une société établie près de Tilburg (Pays-Bas), qui a ensuite identifié le chauffeur soupçonné de délit de fuite, avait expliqué Catherine Collignon.

« Délibérément il a accéléré, il a roulé dessus, c’est un meurtre »

Le drame s’est produit sur un barrage filtrant mis en place par une vingtaine de « gilets jaunes » vendredi soir sur l’autoroute E25 à Vizé, en direction de Maastricht (Pays-Bas), tout près de la frontière néerlandaise. La voie de droite de l’autoroute était bloquée par des palettes et des pneus. La gauche étant ouverte à la circulation mais réservée aux voitures.

Deux manifestants ont voulu s’interposer lorsqu’un camion a emprunté la voie de gauche pour forcer le passage et ce dernier a alors accéléré, d’après des témoins. L’un des deux, Roger Borlet, 49 ans, est passé sous les roues du véhicule. « Roger lui avait dit "arrête, arrête", il a essayé d’empêcher le truc et délibérément il [le chauffeur] a accéléré, il a roulé dessus (…) c’est un meurtre », a raconté une témoin samedi à la chaîne francophone RTBF.

Premier décès d’un manifestant « gilet jaune » belge

Il s’agit du premier décès d’un manifestant « gilet jaune » belge depuis le début de ce mouvement de protestation pour un meilleur pouvoir d’achat, à la mi-novembre. Le mouvement apparu en France s’est très vite exporté en Belgique, particulièrement la région francophone de Wallonie (sud), autour de Liège, Mons et Charleroi.

Deux autres personnes sont mortes en Belgique à la mi-décembre en lien avec les protestations, d’après l’agence de presse belge Belga. Il s’agit de chauffeurs « vraisemblablement surpris » par les ralentissements liés aux blocages de routes.

Samedi, 200 à 300 personnes ont participé à Liège à une marche blanche en hommage au manifestant décédé. Une minute de silence a également été observée à sa mémoire dans une autre manifestation ayant rassemblé plusieurs centaines de « gilets jaunes » à Mons, également en Wallonie. En France, une dizaine de personnes sont décédées dans des accidents liés aux manifestations de « gilets jaunes ».