Corée du Nord: Kim Jong-un promet «des résultats» après son sommet «imminent» avec Trump

COREE DU NORD Le dirigeant nord-coréen était en visite à Pékin, où le président chinois Xi Jinping a de son côté appelé la Corée du Nord et les Etats-Unis à « faire un pas l’un vers l’autre »...

M.C. avec AFP

— 

Des images de la rencontre Kim/Xi à Pékin sont diffusées à la télévision sud-coréenne, le 8 janvier 2019.
Des images de la rencontre Kim/Xi à Pékin sont diffusées à la télévision sud-coréenne, le 8 janvier 2019. — Ahn Young-joon/AP/SIPA

Kim Jong-un assure de sa bonne volonté. Le leader nord-coréen a promis de faire en sorte que son deuxième sommet avec Donald Trump, qui pourrait être « imminent » selon le président sud-coréen, débouche sur des « résultats » qui répondront aux attentes de la communauté internationale.

Lors d’un entretien mardi à Pékin avec Kim Jong-un, où celui-ci effectuait un déplacement de quatre jours, le président chinois Xi Jinping a de son côté appelé la Corée du Nord et les Etats-Unis à « faire un pas l’un vers l’autre », soulignant qu’une « rare chance historique » s’offrait pour parvenir à un règlement politique dans la péninsule coréenne, selon l’agence de presse officielle chinoise.

L’homme fort de Pyongyang a regagné son pays jeudi après sa visite surprise en Chine. Comme à l’habitude, Pékin a attendu qu’il ait quitté la Chine pour dévoiler le contenu de ses entretiens avec les dirigeants chinois. Simultanément, l’agence officielle nord-coréenne KCNA a annoncé que Kim Jong-un avait fait part au président chinois de « sa préoccupation en raison de l’impasse » dans ses relations avec les Etats-Unis. « La position de principe » de Pyongyang visant à « parvenir à une solution pacifique par le dialogue reste inchangée », a cependant assuré Kim Jong-un.

« Adhérer à sa position en faveur de la dénucléarisation »

Cette visite s’est déroulée alors qu’un deuxième sommet Kim-Trump est en préparation à une date et dans un lieu inconnus, après la rencontre historique de Singapour en juin dernier entre le dirigeant nord-coréen et le président des Etats-Unis. De l’avis de nombreux experts, Chinois et Nord-Coréens ont cherché à Pékin à rapprocher leurs positions avant ce nouveau rendez-vous avec l’hôte de la Maison Blanche. Ce dernier a indiqué dimanche que Washington et Pyongyang négociaient le lieu de leur rencontre. Et le président sud-coréen Moon Jae-in a déclaré jeudi que le passage à Pékin de Kim Jong-un était le signe que le sommet était « imminent ».

La Corée du Nord doit prendre « davantage de mesures audacieuses, pratiques vers la dénucléarisation », a cependant averti Moon Jae-in, alors que les discussions entre Pyongyang et Washington sur les armes nucléaires nord-coréennes sont dans l’impasse depuis le sommet de Singapour. La Corée du Nord « continuera à adhérer à sa position en faveur de la dénucléarisation et d’un règlement de la question de la péninsule coréenne par le dialogue et les consultations », a déclaré Kim Jong-un, selon des propos rapportés par l’agence chinoise au style indirect.

Mais le sens que donne Pyongyang au concept de « dénucléarisation de la péninsule » pose problème à Washington si cela doit s’accompagner d’un départ des troupes américaines basées en Corée du Sud. « M. Kim a émis l’espoir que les parties en présence attachent une grande importance aux préoccupations légitimes de la Corée du Nord et y répondent positivement, tout en travaillant ensemble à une solution globale de la question de la péninsule coréenne », a indiqué Chine nouvelle.