Attentat à Kaboul: les talibans démentent toute implication

AFGHANISTAN L'attentat suicide devant l'ambassade de l'Inde fait plus de 40 morts...

D'après agence

— 

Plus de 40 personnes ont été tuées lundi et plus d'une centaine blessées quand un kamikaze a fait exploser sa voiture piégée contre l'épaisse grille d'entrée de l'ambassade d'Inde en plein centre de Kaboul, la capitale afghane, a-t-on appris de sources officielles.
Plus de 40 personnes ont été tuées lundi et plus d'une centaine blessées quand un kamikaze a fait exploser sa voiture piégée contre l'épaisse grille d'entrée de l'ambassade d'Inde en plein centre de Kaboul, la capitale afghane, a-t-on appris de sources officielles. — Massoud Hossaini AFP

41 personnes ont été tuées lundi et 139 blessées, selon le dernier bilan de l'attentat suicide perpétré devant l'ambassade de l'Inde à Kaboul, la capitale de l'Afghanistan, a annoncé à l'AFP un porte-parole du ministère de la Santé. Le bilan serait de 30 morts selon Reuters qui cite des témoins et les médias afghans.

Il s’agit du bilan le plus élevé d’un attentatt à la bombe dans la capitale afghane depuis le début de l’insurrection des talibans, chassés du pouvoir fin 2001 par une coalition militaire emmenée par les Etats-Unis.

Hamid Karzaï, le président afghan, a accusé les «ennemis de l’amitié qui unit l’Inde et l’Afghanistan» d’être les auteurs de l’attentat. Kaboul a habituellement recours à ce terme pour qualifier les talibans, mais également d’autres combattants islamistes.

«Le ministère de l’Intérieur croit que les terroristes ont mené cette attaque en liaison et avec les conseils de milieux du renseignement de la région», selon un communiqué du ministère. Le porte-parole du ministère, à qui l’on demandait s’il faisait allusion au Pakistan, s’est refusé à tout commentaire.

Les talibans démentent toute implication

Toutefois, les talibans ont démenti être impliqué dans l'attaque de l'ambassade d'Inde. «Nous n'avons pas fait cela», a assuré au téléphone à l'AFP un de leurs porte-parole, Zabihullah Mujahid.

«Le gouvernement de l'Inde condamne fermement cette lâche attaque terroriste. De tels actes de terreur ne nous détourneront pas de notre engagement envers le gouvernement et le peuple afghans», a indiqué le gouvernement indien dans un communiqué. L'Inde est un fidèle allié du gouvernement du président Hamid Karzaï.

Lundi, les Etats-Unis, dont Kaboul est l'un des principaux alliés dans leur «guerre contre le terrorisme», ont fermement condamné «cet acte de violence inutile» et la Commission européenne «cette attaque terroriste qui visait des civils innocents faisant la queue ainsi que le personnel de l'ambassade.»

>> Un décryptage complet à venir sur 20 minutes.fr

La plupart des victimes étaient des civils venus réclamer des visas. Un attaché militaire indien, un diplomate et deux gardes indiens de l'ambassade ont été tués. L'ambassadeur n'était pas présent sur les lieux au moment de l'attentat.

Selon un témoin contacté sur place, il semblerait qu'un kamikaze a fait exploser la bombe qu'il portait sur lui juste devant la grille d'entrée de l'ambassade, qui se trouve à proximité du ministère de l'Intérieur. Au moins quatre voitures ont été détruites par la puissante explosion et des morceaux de corps humain jonchaient la rue, selon ce témoin, qui n'a pas pu dire s'il s'agissait des restes du kamikaze ou de victimes.

Kaboul est le théâtre depuis deux ans, d'une série d'attentats suicide perpétrés par les insurgés fondamentalistes musulmans, principalement les talibans, qui concentraient auparavant leurs attaques dans leurs bastions du sud et de l'est du pays.

Le dernier attentat à Kaboul s'était produit le 1er juin quand une voiture piégée commandé à distance avait explosé à côté d'un minibus qui transportait des employés de l'armée: une femme avait péri et cinq personnes avaient été blessées.