La famille de l'Américain inculpé pour espionnage à Moscou redoute sa condamnation sans preuves

ESPIONNAGE L’ancien marine encourt une peine pouvant aller jusqu’à 20 ans de prison…

N.Sa avec AFP

— 

L'ancien marine Paul Whelan  a été arrêté et inculpé à Moscou pour espionnage le 4 janvier 2019.
L'ancien marine Paul Whelan a été arrêté et inculpé à Moscou pour espionnage le 4 janvier 2019. — FAMILY HANDOUT / Family Photo / AFP

David Whelan, le frère de l’ancien Marine Paul Whelan, arrêté et inculpé à Moscou pour espionnage, a affirmé dimanche redouter sa condamnation sans preuves solides par la justice russe. « Je suis très inquiet notamment parce que le système judiciaire russe n’est pas transparent », a dit David Whelan dans un entretien à l’AFP à Newmarket, dans l’Ontario, au nord de Toronto.

« Nous sommes très préoccupés de le voir condamné sans suffisamment de preuves » à son encontre, a-t-il ajouté tout en faisant part de sa confiance dans le gouvernement américain qui oeuvre pour obtenir la remise en liberté de son frère.

Les autorités américaines restent prudentes

Le 4 janvier, David Whelan avait demandé au Congrès des Etats-Unis et au Département d’Etat d’intervenir pour obtenir sa libération. Les autorités américaines sont pour l’instant restées prudentes sur ce dossier, qui survient dans un contexte marqué par plusieurs accusations d’espionnage portées par les Occidentaux contre la Russie.

Interrogé dimanche sur le sort de Paul Whelan, le président américain Donald Trump s’est borné à répondre : « Nous examinons cela. » « Si son arrestation n’est pas justifiée, nous demanderons son rapatriement immédiat », avait déclaré mercredi le secrétaire d’Etat Mike Pompeo, exigeant d’en savoir plus sur les accusations portées contre lui.

Paul Whelan est en détention provisoire

Arrêté le 28 décembre, Paul Whelan, 48 ans, possède les nationalités américaine, britannique, et irlandaise. Selon le New York Times, il a aussi un passeport canadien. Retraité de la Marine des Etats-Unis, il est actuellement le directeur de la sécurité internationale du groupe américain BorgWarner, un fabricant de pièces détachées dans le secteur automobile.

Les services de sécurité russe (FSB) ont assuré qu’il était en train de commettre « un acte d’espionnage » lors de son arrestation. Selon sa famille, il visitait la ville à l'occasion du mariage d'un ami. Paul Whelan a été inculpé et un tribunal a ordonné son maintien en détention provisoire, avait fait savoir jeudi son avocat. Il encourt une peine pouvant aller jusqu’à 20 ans de prison.