Attentat en Biélorussie lors de la fête de l'indépendance

BOMBE Le président était présent, mais pas visé selon son porte parole... Une deuxième bombe a été découverte ce matin...

E.J., avec agences
— 
La Biélorussie
La Biélorussie — Google Maps

Plus de cinquante de personnes ont été blessées — certaines — lors d’un attentat à la bombe dans la nuit de jeudi à vendredi pendant un concert à Minsk, la capitale de la Biélorussie. Le président Alexander Loukachenko, qui assistait à cette manifestation en l’honneur de la libération de la ville en 1944, n’était pas visé par la bombe, a déclaré le porte-parole de la présidence à Reuters: «Le président n’était pas loin. Il est arrivé sur le site de l’explosion quelques minutes après. Mais il n’est pas resté longtemps pour ne pas perturber le travail des secours».

Il a précisé que la bombe visait les personnes dans le public. Ce matin, le ministère de l’Intérieur a annoncé avoir découvert un deuxième engin explosif.

Selon un témoin interrogé par Reuters, le concert n’a pas été arrêté: «ils ont juste isolé le lieu de l’explosion, et les véhicules ont commencé à arriver», dit Sergueï, 28 ans, qui préfère ne pas donner son nom de famille, dans ce pays géré d’une main de fer par le président Loukachenko, un des derniers dictateurs d’Europe. En 2006, sa réélection avait été qualifiée de «farce» par le Conseil de l’Europe.

L’attentat n’a pas été revendiqué.