Zimbabwe: Sept Chinois jugés pour possession de 20 kg de cornes de rhinocéros

TRAFIC La police a trouvé chez eux 20 kg de cornes de rhinocéros cachées dans un matelas ou des sacs plastiques…

20 Minutes avec agences

— 

Illustration d'un rhinocéros noir
Illustration d'un rhinocéros noir — NEWMAN MARK/SIPA

Sept ressortissants chinois âgés de 23 à 35 ans ont été jugés ce jeudi à Victoria Falls (Zimbabwe) pour avoir enfreint les lois sur la faune sauvage. Ils avaient été arrêtés le 23 décembre en possession de morceaux de cornes de rhinocéros d’une valeur d’un million de dollars.

En fouillant leur domicile, les inspecteurs ont trouvé des morceaux de cornes de rhinocéros cachés dans un matelas, dans des sacs plastiques et dans des boîtes. Les morceaux de cornes de rhinocéros saisis pesaient 20,98 kg.

Plus de 7.100 rhinocéros tués en 10 ans

Leur procès a finalement été reporté au 9 janvier, à la demande des procureurs. Ces derniers souhaitent « ajouter dans cette affaire des accusations de blanchiment d’argent » et ont précisé qu’il était « également question de vol de voiture ».

Les lois sur les parcs et la faune sauvage du Zimbabwe interdisent de posséder ou de vendre les produits issus d’animaux protégés. Plus de 7.100 rhinocéros sont morts en dix ans en Afrique du Sud, qui abrite 80 % de la population mondiale de cette espèce. Ce massacre alimente un trafic de cornes dans plusieurs pays asiatiques, où on leur attribue à tort des vertus médicinales.